Ouvrir le menu principal

Égypte : Hosni Moubarak a démissionné

Arab Spring map.svg

██ Départ / Mort (Libye) du chef de l’État ██ Manifestations prolongées et répression ██ Changement de gouvernement et manifestations ██ Manifestations prolongées ██ Protestations mineures

██ Pays non-arabes touchés par un mouvement social simultanément aux révoltes arabes
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipedia

11 février 2011. – Le président égyptien Hosni Moubarak, au pouvoir depuis 1981, a démissionné aujourd'hui. L'annonce en a été faite ce soir à la télévision d'État par le vice-président Omar Souleimane, qui a également déclaré que le raïs avait remis le pouvoir à l'armée, dix-huit jours après le début d'un immense mouvement de protestation.

Après avoir délégué une partie de ses pouvoirs hier à M. Souleimane mais avoir refusé de démissionner, M. Moubarak a finalement plié face à la rue. Après plus de deux semaines de manifestations massives, et probablement des pressions internationales, notamment américaines, il a quitté aujourd'hui le pouvoir qu'il a remis au Conseil militaire suprême. Il devient ainsi, quatre semaines exactement après le départ du pouvoir du président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali, le deuxième chef d'État à démissionner à la suite des protestations qui agitent de nombreux pays arabes depuis décembre. Une explosion de joie s'est produite à la place Tahrir au Caire, qui était devenue le centre de la protestation, à l'annonce de sa chute. Des centaines de milliers d'Égyptiens ont exulté et ont scandé « Dieu est grand » et « le peuple a renversé le régime ! ». Le peuple est également descendu dans la rue dans le reste du pays pour saluer le départ du président. Ce dernier, âgé de 82 ans et détenteur d'une fortune estimée à plus de 15 milliards de dollars, serait parti avec sa famille pour la station balnéaire de Charm el-Cheikh.

Voir aussi

Sources