Ouvrir le menu principal

Égypte : Morsi annule le décret qui lui donnait plus de pouvoirs

Manifestation contre M. Morsi sur la Place Tahrir, le 27 novembre 2012.
Manifestation contre M. Morsi sur la Place Tahrir, le 27 novembre 2012.

8 décembre 2012. – Le président islamiste Mohamed Morsi annule ce soir le décret par lequel il s'était accordé des pouvoirs renforcés, provoquant une grave crise politique, fait savoir un participant à une rencontre entre le chef de l'Etat et des personnalités politiques. Mohamed Morsi a en revanche confirmé qu'un référendum se tiendrait le 15 décembre sur un projet controversé de Constitution.

Plus tôt dans la journée, l'armée égyptienne avait émit un avertissement à destination du président, précisant que la crise politique pourrait entraîner des « conséquences désastreuses ». D'après elle, un dialogue sérieux est « le meilleur et le seul » moyen pour se défaire de la crise.

L'Egypte fait face à des manifestations, qui ont parfois tourné à la violence, depuis un décret le 22 novembre, par lequel le chef de l’Etat a élargi ses pouvoirs. La population est également en colère en raison du projet controversé de Constitution porté par le président et qui lui accorderait des pouvoirs quasi absolus.

Mohamed Morsi a lancé un appel au dialogue ce samedi. Les principaux meneurs de l'opposition ont refusé de prendre part à la rencontre, estimant que le dialogue ne pourra reprendre lorsque M. Morsi annulera ses décrets ainsi que le référendum.

Voir aussiModifier

SourcesModifier