Ouvrir le menu principal

Égypte : la France se dit « extrêmement préoccupée »

Arab Spring map.svg

██ Départ / Mort (Libye) du chef de l’État ██ Manifestations prolongées et répression ██ Changement de gouvernement et manifestations ██ Manifestations prolongées ██ Protestations mineures

██ Pays non-arabes touchés par un mouvement social simultanément aux révoltes arabes
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipedia
François Fillon, le 21 janvier 2011.

3 février 2011. – François Fillon, le premier ministre français, a déclaré que la France était « extrêmement préoccupée » de la « dégradation » de la situation en Égypte en condamnant « toutes les violences ». Il plaide pour « une transition rapide et ordonnée vers un gouvernement à représentation élargie » dans une conférence de presse en début d'après-midi avec le premier ministre palestinien Salam Fayyad qui est actuellement en visite officielle en France. Le président de la République française, Nicolas Sarkozy avait déjà hier « [réitéré] son souhait qu’un processus de transition concret s’engage sans tarder et permette de répondre au désir de changement et de renouvellement exprimé avec force par la population ».

Quant aux États-Unis, ils pressent leurs ressortissants de quitter l'Égypte « immédiatement », le quai d'Orsay quant à lui demande aux Français non obligés de rester en Égypte de retourner en France dans les « meilleurs délais ».

Sources