Ouvrir le menu principal

Élections municipales partielles en Bulgarie pour cause de non-cumul

30 août 2005. – Des élections partielles pour le poste de maire vont avoir lieu le 29 octobre prochain dans sept municipalités bulgares (Sofia, Sevlievo, Russe, Devnya, Panagyurishte, Peshtera, Mizia et Razgrad) sur 264 ainsi que dans trois villages. Ces élections interviendront dans la foulée des législatives du 25 juin dernier. La loi bulgare interdit en effet le cumul d'un mandat de parlementaire ou de membre du gouvernement avec celui de maire. En Bulgarie, comme en Italie, le maire est élu au suffrage universel direct, par un scrutin majoritaire à deux tours distinct de celui du conseil municipal, qui se fait à la proportionnelle.

D'après Miroslava Yanova, directrice de l'Institut MBMD pour le marketing et les études sociales interviewée par la radio nationale bulgare, ces élections seront, comme celles de 2003, marquées du sceau de la personnalisation du choix des électeurs plutôt que par leur adhésion à un parti politique. Dans cette perspective, elle estime que la candidature indépendante de Ventzeslav Dimitrov à la mairie de Sofia présente un lourd handicap: sa longue carrière politique. Pour elle, « le candidat susceptible de réussir sera quelqu'un de jeune, une personne pleine de vigueur avec des idées neuves ».

Un des enjeux de ces élections sera la question de la réunification de la droite bulgare, actuellement divisée en au moins 9 partis différents, représentés au parlement par deux coalitions, l'Union des Forces Démocratiques (UFD, 5 partis) et l'Union Populaire Bulgare (UPB, 3 partis), et un parti, les Démocrates pour une Bulgarie Forte (DSB). Le dirigeant du DSB, l'ancien (1997-2001) premier ministre Ivan Kostov, a d'ores et déjà hypothéqué cette réunification en annonçant dès le 18 août le nom du candidat de son parti à la mairie de Sofia, un ancien gouverneur de la Banque nationale, sans concertation préalable avec les deux autres groupes, auxquels il a d'ores et déjà demandé de soutenir ledit candidat.

La campagne électorale officielle débutera le 3 octobre et les autres partis n'ont pas encore pris de décision quant à leurs candidats, les partis de droite (sauf le DSB) se réuniront le 1er septembre afin de prendre une décision. Deux des trois partis de la nouvelle coalition gouvernementale, le Parti socialiste bulgare, le Mouvement national Siméon II, vont devoir choisir entre diverses candidatures pour Sofia, notamment celles d'anciens ministres.

Les prochaines élections municipales générales auront lieu en octobre 2007, donc après l'entrée de la Bulgarie dans l'Union européenne. Le gouvernement sortant avait rédigé en mai 2005 un projet de loi visant à permettre aux résidents ressortissants de pays membres de l'Union européenne de voter et d'être candidats à ces futures élections, en conformité avec le Traité de Maastricht.

Sources

Voir aussi


  •   Page « Bulgarie » de Wikinews. L'actualité bulgare dans le monde.