Ouvrir le menu principal

États-Unis : l'expulsion musclée d'un passager d'United Airlines soulève une polémique

US Locator Blank2.svg
Aéroport international O'Hare de Chicago
Aéroport international O'Hare de Chicago

11 avril 2017. – Dimanche, vers 18:00 UTC-5, dans un avion partant de Chicago vers Louisville de la compagnie aérienne états-unienne United Airlines, quatre passagers ont été expulsés du vol United Express 3411 pour laisser place à quatre membres d'une compagnie partenaire. L'avion étant complet, le personnel a procédé à un tirage au sort invitant les personnes sélectionnées à rejoindre un autre appareil. Parmi eux, un homme 69 ans d'origine chinoise a refusé d'obtempérer et a été évacué de force par la police de Chicago.

L'homme exprimait sa colère au personnel, qui a fait appel à la police pour le faire sortir. Dans leur tentative, les policiers ont blessé l'individu, dont la tête s'est cognée sur un accoudoir. Il a été emmené dans l'hôpital Lutheran General à Chicago.

Une des passagères ayant filmé la scène, Audra D. Bridges, raconte que l'homme a fait savoir qu'il était médecin et qu'il devait rentrer au plus vite à son hôpital. Elle décrit les autres voyageurs comme « tremblants » et « dégoûtés ». La compagnie a par la suite demandé l'évacuation complète de l'appareil, entraînant 3 heures de retard au vol. Oscar Munoz, le PDG de la compagnie, s'est excusé « pour avoir dû replacer ces clients ailleurs » dans un communiqué en expliquant toutefois que les employés fonctionnaient dans l'urgence et que le passager était devenu « turbulent et agressif ». Selon la police de Chicago, la vie de l'homme n'est pas en jeu et une enquête est en cours.

Réactions abondantes des internautes

En plus des 120 millions de vues que comptabilisait le sujet mardi après-midi, environs 60 000 commentaires ont été postés en Chine sur Weibo, un site de microblogage. Parmi les commentaires rapportés par l'AFP, on y dénonce une présumée « discrimination » à l'égard des Asiatiques ainsi que du racisme.

L'action en baisse

En l'espace de quelques heures, la valeur de la compagnie a chuté d'environ 900 millions de dollars, passant de 22,5 milliards à 21,6 milliards. Les parts ont également perdu 4 %. Alors qu'elles valaient 71,50 $ américains la veille, elles sont descendues à 68,65 $US à la mi-journée mardi.

SourcesModifier