Ouvrir le menu principal

ABM : la riposte russe suscite l'inquiétude à l'OTAN

Dmitry Medvedev official large photo -8 brightly.jpg
Voir aussi


Ensemble des articles sur le sujet
Voir aussi Dmitri Medvedev sur


6 novembre 2008. – L'OTAN est préoccupée par l'intention de la Russie de contrecarrer le bouclier antimissile américain en Europe, a annoncé mercredi Robert Pszczel, porte-parole de l'Alliance.

Dans son message annuel à l'Assemblée fédérale (parlement) mercredi à Moscou, le président russe Dmitri Medvedev a déclaré qu'en cas de nécessité, la Russie déploierait dans la région de Kaliningrad un système de missiles Iskander pour neutraliser le fonctionnement du bouclier antimissile européen.

« L'éventuel déploiement d'un tel système ne serait pas conforme aux ententes existant dans le domaine du contrôle des armements », a noté M. Pszczel.

Selon lui, cette démarche ne contribuera pas à l'amélioration des relations Russie-OTAN.

Washington envisage de déployer en Europe de l'Est des éléments de son bouclier antimissile pour parer à d'éventuelles attaques venant d'Iran ou de Corée du Nord. Les États-Unis comptent ainsi installer un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. Moscou, se sentant menacé, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines pour rassurer la Russie.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Missiles russes contre l'ABM américain: préoccupation à l'OTAN (porte-parole) » datée du 6 novembre 2008.

Sources



  •   Page « Russie » de Wikinews. L'actualité russe dans le monde.