AIEA : nouvel échec de l'élection du directeur général

27 mars 2009. – Les 35 gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) n'ont pas réussi vendredi, non plus, à élire le nouveau directeur général de l'AIEA, successeur de Mohamed ElBaradei, qui a renoncé à briguer un quatrième mandat.

Comme l'a fait savoir à RIA Novosti une source au sein de l'AIEA, le deuxième jour, le scrutin au siège de l'agence à Vienne n'a pas non plus dégagé de majorité qualifiée (deux tiers des voix des 35 pays membres du Conseil des gouverneurs de l'AIEA) pour désigner le successeur.

Deux candidats sont en lice - le délégué permanent du Japon auprès des organisations internationales à Vienne Yukiya Amano et son homologue sud-africain Abdul Samad Minty.

Selon l'interlocuteur de RIA Novosti, M. Amano a obtenu le meilleur résultat - 22 voix, mais cela ne suffit pas pour être élu.

Le mandat de l'actuel directeur de l'AIEA Mohamed ElBaradei qui occupe ce poste depuis 1997 expire en novembre 2009. En 2005, l'AIEA et son directeur général M. ElBaradei se sont vu attribuer le prix Nobel de la paix « pour leurs efforts visant à empêcher que l'énergie nucléaire ne soit utilisée à des fins militaires et pour que l'énergie nucléaire à des fins civiles soit utilisée de la façon la plus sûre ».

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  AIEA : nouvel échec de l'élection du directeur général » datée du .

Sources