Ouvrir le menu principal

Abkhazie : des militaires russes interceptent des camions géorgiens

4 mai 2009. – Les militaires russes ont empêché lundi des camions immatriculés en Géorgie de se rendre en direction d'une centrale hydraulique sur le fleuve Ingouri située en partie sur le territoire abkhaze, a annoncé l'agence News Georgia en référence à la chaîne de télévision Roustavi-2.

Selon la chaîne, les camions transportaient des pièces à rechange destinées à la réparation d'un générateur. La situation dans le district abkhaz de Gali, limitrophe de la Géorgie, s'est dans l'ensemble envenimée ces derniers temps, après le remplacement des milices abkhazes par des militaires russes, affirment les journalistes géorgiens.

Le président du comité parlementaire pour le rétablissement de l'intégrité territoriale de la Géorgie, Chota Malachkhia, a qualifié les actes de la partie russe d'« annexion continue du territoire de la Géorgie ».

« Outre l'occupation, il s'agit de l'annexion d'un territoire géorgien par la Russie. Cet un acte est répréhensible du point de vue du droit international. Nous aurons la possibilité de faire appel à une cour internationale pour engager aussi bien ses mécanismes que des organisations internationales pour couper court ensemble à cette situation », a déclaré le député géorgien.

La Russie a reconnu l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud après l'offensive armée lancée par la Géorgie contre la capitale sud-ossète Tskhinval début août 2008. En réponse, Tbilissi a rompu les relations diplomatiques avec Moscou, proclamant ces deux républiques de « territoires occupés ».

Le président Medvedev a déclaré à plusieurs reprises que la Russie n'admettrait pas une nouvelle agression géorgienne contre l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Abkhazie: des militaires russes interceptent des camions géorgiens (agence) » datée du 4 mai 2009.

Sources