Ouvrir le menu principal

Allemagne : le chômage reste orienté à la baisse en août

Centre administratif de l'Agence fédérale pour l'emploi à Nuremberg

1er septembre 2010. – Après plusieurs mois de baisse, l'Agence fédérale pour l'emploi (BA[1]), a annoncé, en données corrigées des variations saisonnières, qui reflètent mieux l'évolution réelle, un nouveau recul de 17 000 du nombre de demandeurs d'emploi en août par rapport à juillet, d'après des chiffres publiés mardi. L'Allemagne compte actuellement 3,188 millions de chômeurs, soit 283 000 de moins qu'en août 2009. Le taux de chômage est passé en un an de 8,3 % à 7,6 % de la population active. Il s'agit de son niveau le plus bas depuis novembre 2008, établissant ainsi les conditions d'une poursuite de la croissance des dépenses des ménages nécessaire à une reprise plus équilibrée de l'économie.

La reprise de l'économie profite au marché du travail allemand. « La situation sur le marché du travail a continué à s'améliorer [au mois d'août] grâce à l'évolution favorable de la conjoncture. Les principaux indicateurs évoluent dans la bonne direction », a commenté mardi Heinrich Alt, membre du directoire de l'Agence. Les économistes interrogés par Reuters avaient cependant anticipé une baisse de 20 000. « Le marché du travail a pour ainsi dire retrouvé son niveau antérieur à la crise », s'est félicitée la ministre allemande du Travail et des Affaires sociales, Ursula von der Leyen. Le nombre d'actifs et le nombre de salariés pleinement soumis aux charges sociales ont, l'un et l'autre, augmenté de 93 000 salariés de plus qu'en octobre 2008.

Selon l'Agence, ce mouvement devrait se poursuivre. L'institution s'attend à ce que le chômage passe durant l'automne sous la barre symbolique de trois millions de personnes, un chiffre qu'il n'a plus atteint depuis le début des années 1990. Bien que la reprise économique demeure fragile, tout indique que l'amélioration va se poursuivre sur le marché du travail allemand dans les mois à venir, a exposé M. Alt. Dans l'est du pays, le taux de chômage est d'ores et déjà proche de ses niveaux les plus bas enregistrés depuis la réunification (11,5 %) tandis qu'il atteint 6,6 % dans l'ouest.

L'Allemagne fait ainsi partie des trois pays — Autriche, Malte et Allemagne — à avoir enregistré une baisse du taux de chômage sur un an. Dans la zone euro, il est resté inchangé en juillet, à 10 % de la population active pour le cinquième mois consécutif, son plus haut niveau historique depuis la création de la zone euro en 1999, selon des données publiées mardi par l'office européen des statistiques Eurostat. Au total 15 833 millions de personnes étaient sans emploi en juillet dans l'ensemble des pays membres. Parmi les États membres, les taux de chômage les plus bas ont été enregistrés en Autriche (3,8 %) et aux Pays-Bas (4,4 % en juin 2010) et les plus élevés en Espagne (20,3 %), en Lettonie (20,1 % au premier trimestre 2010) et en Estonie (18,6 % au second trimestre 2010).

Notes

Voir aussi

Sources