Ouvrir le menu principal

Ankara déterminé à normaliser ses relations avec Erevan

16 avril 2009. – La Turquie prône la normalisation complète de ses relations avec l'Arménie voisine, a annoncé jeudi le ministre turc des Affaires étrangères Ali Babacan.

Les relations diplomatiques entre la Turquie et l'Arménie sont rompues, la frontière entre les deux pays étant fermée depuis 1993.

La Turquie pose une série de préalables au rétablissement de liens bilatéraux, en exigeant notamment que l'Arménie cesse sa politique de reconnaissance internationale du génocide arménien et procède au règlement du conflit du Haut-Karabakh, qui l'oppose depuis plusieurs années à l'Azerbaïdjan voisin.

Erevan, de son côté, se déclare être prêt à rétablir sans conditions préalables ses relations diplomatiques avec la Turquie.

« La Turquie s'attend à un règlement global dans ses relations avec l'Arménie. Nous souhaitons une normalisation complète », a déclaré aux journalistes le chef de la diplomatie turque dans l'avion qui l'emmenait à Erevan, où il participera à une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'Organisation de coopération économique de la mer Noire (OCEMN).

Selon M.Babacan, cité par la télévision turque, la normalisation des relations entre Ankara et Erevan devrait s'effectuer parallèlement aux pourparlers entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie sur le règlement du conflit de Haut-Karabakh, une enclave peuplée d'Arméniens sur le territoire azerbaïdjanais qui a été au centre d'un conflit armé entre les deux pays.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Ankara déterminé à normaliser ses relations avec Erevan » datée du 16 avril 2009.

Sources