Ouvrir le menu principal

Appel à la paix du pape Benoît XVI pour les fêtes de Pâques

Le pape Benoît XVI a présidé les cérémonies de Pâques.

23 mars 2008. – Comme le veut la tradition, le pape Benoît XVI a délivré à midi son message Urbi et Orbi, (en latin à la ville et au monde) retransmis par les télévisions de 67 pays, après avoir présidé la messe de Pâques et ce, malgré les trombes d'eau qui se sont abattues sur la place Saint Pierre de Rome. Dans son message, le dirigeant de l'Église catholique a appelé à des « solutions qui sauvegardent le bien et la paix ». Énumérant le liste des conflits mondiaux, il a en particulier cité l'Irak, le Liban, le Darfour, la Somalie et le Tibet avant d'adresser ses vœux de bonnes fêtes de Pâques dans 63 langues différentes.

Le reste du monde a également célébré Pâques, en particulier à Jérusalem, où Monseigneur Michel Sabbah présidait aux cérémonies pour la dernière fois, ayant, à 75 ans, atteint l'âge de la retraite fixé par le Vatican. Des milliers de chrétiens ont célébré la résurrection du Christ au Saint-Sépulcre, où, selon la tradition, il a été crucifié, inhumé, puis a ressuscité.

En Chine, sur la demande des autorités locales, une messe minimale a été organisée à l'église catholique tibétaine de Cizhong, une enclave chrétienne dans une région majoritairement bouddhiste. De même, au Soudan à majorité musulmane, des dizaines de milliers de chrétiens se sont rassemblés à Khartoum pour les célébrations, alors qu'à Moscou une messe a été donnée en la cathédrale de l'Immaculée conception.

En Grande-Bretagne, Rowan Williams, l'actuel archevêque de Canterbury, dirigeant de l'Église anglicane, a dénoncé dans son sermon pascal la « cupidité » de la société moderne.

Seul incident reporté, un début d'incendie a provoqué un mouvement de panique dans une église de Soacha, en Colombie, où une femme de 72 ans est morte écrasée et douze personnes ont été blessées dans la bousculade.

Sources