Ouvrir le menu principal

Arménie : le pays commémore dans l’émotion le génocide de 1915

Cadavres d'Arméniens : photo prise par l'Église apostolique arménienne, 1915, près d'Ankara.

24 avril 2015. – La population arménienne commémore avec émotion ce vendredi le 100e anniversaire du génocide arménien de 1915 commis par le gouvernement turc dirigé par le parti les Jeunes-Turcs et qui a entrainé la mort de près de 1,5 million de personnes. Durant un hommage solennel qui a eu à Erevan et qui a notamment rassemblé les présidents Vladimir Poutine et François Hollande, le président français a appelé la Turquie à reconnaître officiellement le génocide arménien et a assuré que la France « n'oubliera jamais » les victimes du génocide arménien.

Plusieurs rassemblements et manifestations ont lieu dans les grandes villes du monde pour rendre hommage aux victimes, comme à Istanbul où une centaine de personnes se sont symboliquement réunies devant l’ancienne prison, où furent détenus les premiers Arméniens arrêtés le 24 avril 1915 lors de l’opération considérée comme le coup d’envoi des massacres. Ou encore en Iran, où plus d’un millier de personnes ont protesté vendredi devant l’ambassade turque à Téhéran pour demander la reconnaissance du génocide. La Turquie refuse toujours de reconnaitre le génocide arménien et évoque une guerre civile en Anatolie, doublée d'une famine, dans laquelle 300 000 à 500 000 Arméniens et autant de Turcs ont trouvé la mort.

Rappelons que l’Arménie, ex-république soviétique, et sa nombreuse diaspora à travers le monde luttent depuis des décennies pour que les massacres perpétrés par les forces ottomanes entre 1915 et 1917 soient reconnus en tant que génocide.

Carte de la Turquie actuelle, les activités se concentrent dans l'Est du territoire.
Carte représentant les flux de déportations, centres de contrôles, postes, camps de concentration et d'extermination ainsi que les lieux de résistance arménienne.

SourcesModifier