Ouvrir le menu principal

Aviation : un avion de la compagnie Air Algérie disparaît dans l'espace aérien malien

Crash aérien


McDonnell Douglas MD-83 Swiftair EC-LTV (8415403452).jpg
Le MD-83 de la compagnie Swiftair, ici à l'aéroport de Madrid en 2013.

24 juillet 2014. – Un McDonnell Douglas MD-80 de la compagnie Air Algérie effectuant la liaison entre Ouagadougou et Alger a disparu des écrans radar, au dessus du nord du Mali, dans la nuit de mercredi à jeudi. À son bord, voyageaient 112 passagers et 7 membres d'équipage. Aucune trace de l'avion n'a pour l'instant été retrouvée mais le ministre des affaires étrangères françaises, Laurent Fabius indique que l'avion s'est « probablement écrasé ».

La perte de contact avec l'appareil a eu lieu dans la zone de Gao où il venait d'entreprendre « un changement de cap » dû à « une mauvaise visibilité et pour éviter un risque de collision avec un autre avion » a déclaré la compagnie aérienne. Selon la Chaîne météo, le vol AH 5017 traversait lors de sa perdition une zone climatique sensible avec notamment la présence de violentes rafales. Selon plusieurs sources des passagers français seraient à bord du vol. Aucune cause n'est exclue par les autorités.

Plus tard dans la soirée une épave de l'avion a été localisée dans la région de Gossi, au nord-est du Mali à proximité de la frontière avec le Burkina Faso. Les autorités françaises parlent d'une épave « désintégrée » localisée grâce à un drone français le Reaper. Le secretaire d'État français en charge des transports, Frédéric Cuvillier, a estimé qu'à la vue de l'état de l'appareil « il est fort peu probable voire exclu qu'il y ait des survivants ».

La répartition des passagers par nationalité est la suivante : 51 Français, 24 Burkinabés, 8 Libanais, 6 Algériens, 5 Canadiens, 4 Allemands, 2 Luxembourgeois, 1 Malien, 1 Nigérien, 1 Camerounais, 1 Belge, 1 Ukrainien, 1 Roumain et 1 Suisse.

SourcesModifier