Ouvrir le menu principal

Bingu wa Mutharika est élu nouveau président de l'Union africaine

Bingu wa Mutharika, en mai 2008
Carte des États membres de l'Union africaine

31 janvier 2010. – L'actuel président du Malawi, Bingu wa Mutharika, a été élu ce dimanche par les chefs d'État et de gouvernement des 53 États membres de l'Union africaine, pour assurer la présidence tournante, succédant ainsi à Mouammar Kadhafi. Élu à la tête de l'organisation en février 2009, M. Kadhafi est désigné officiellement comme le Guide de la grande révolution de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste, titre plus généralement raccourci en « frère guide ». Certains pays tels que l'Afrique du Sud, l'Éthiopie ou encore l'Ouganda s'étaient opposés à l'idée d'un second mandat du dirigeant libyen, tandis que plusieurs autres pays, notamment sahéliens et ouest-africain, soutenait son éventuelle candidature.

Au sein de la Commission et des délégations, il s'agit d'un certain soulagement : « C'est une très bonne décision. En plus, le Guide n'est pas parti, donc finalement l'Afrique reste unie », a commenté un haut responsable de l'UA. « Kadhafi n'était même pas officiellement candidat. Ça s'est passé en douceur et finalement assez vite », a glissé un second. La présidence du colonel Kadhafi a été globalement très controversée et « très nuisible à l'image de l'UA, notamment sur la gestion des crises politiques comme à Madagascar et en Guinée », confiait cette semaine un proche de Jean Ping, président de la Commission de l'Union africaine. M. Kadhafi a, lui, finalement déclaré : « Je n'ai besoin d'aucun titre, je resterai sur le front pour la lutte en faveur de l'UA ».

L'Union africaine est une organisation d'États africains créée en 2002, à Durban en Afrique du Sud, en application de la déclaration de Syrte du 9 septembre 1999 sur le même modèle que l'Union européenne. Ses buts sont d'œuvrer pour la promotion de la démocratie, des droits de l'homme et du développement à travers l'Afrique, principalement par l'augmentation des investissements extérieurs par l'intermédiaire du programme du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD).

L'ordre du jour concernait également la situation en Somalie, où l'UA est en mission de paix depuis trois ans avec un contingent de 5 000 hommes. Le pays est sans réel régime politique depuis une vingtaine d'années, et les pirates contrôlent les côtes et chassent ou attaquent les pétroliers et les cargos étrangers.

Sources

Voir sur Wikipédia l'article
Union africaine.