Ouvrir le menu principal

Bourse : l’OPA du Club Med en eaux troubles

30 août 2013. – Après une montée en gamme opérée ces dernières années, le Club Med tente de se sortir de la crise avec une Offre publique d'achat lancée par les deux actionnaires majoritaires du groupe, AXA Private Equity et Fosun. Après deux recours déposés par certains actionnaires minoritaires, considérant l’offre d’achat à 17,50 euros le titre trop faible, l’AMF a décidé de reporter la clôture de l’OPA amicale.

Une OPA pour l’internationalisation du Club Med

Le 16 juillet 2013, les actionnaires principaux du Club Med, AXA Private Equity et Fosun, soutenus par le PDG Henri Giscard d’Estaing, lançaient une Offre Publique d’Achat sur le Club. Le but clairement affiché de cette OPA amicale est de récupérer au minimum 50% des titres de l’entreprise afin de lui offrir une base actionnariale stable, utile à son développement à l’internationale. L’OPA sera complètement réussie si AXA Private Equity et le conglomérat chinois Fosun arrivent à dépasser les 95% d’actions du Club. Cela leur permettrait de sortir la société de la bourse européenne, fortement impactée par la crise économique actuelle.

Très vite, Le Conseil d’administration de la société donnait son accord à l’unanimité en faveur de cette OPA tandis que l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) autorisait la proposition de rachat des titres à 17,50 euros, la considérant juste aux vues de la situation actuelle du secteur du tourisme. Le 21 août, c’est la Commission européenne qui validait la possible acquisition du Club Med par les actionnaires majoritaires.

Deux recours déposés à la Cour d’appel de Paris

Quelques jours plus tard, un premier groupe de petits actionnaires, le fonds Charity & Investment Merger Arbitrage (CIAM), a déposé un recours à la Cour d’appel de Paris, aussitôt suivi par un deuxième groupe, l’Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam), tout deux ayant le même reproche en tête : 17,50 euros par titre n’est pas une somme suffisante.

Le 19 août dernier, l’AMF a décidé de reporter la clôture de l’OPA, initialement prévue pour le 30 août, à au moins 8 jours après la décision de la Cour d’appel de Paris, programmée pour le 24 septembre prochain. Alors que l’avocat du CIAM, Me Visconti, a salué cette décision de l’AMF qui, selon lui, « va dans le sens de la protection des actionnaires », l’Adam a déclaré regretter ce report de la date de clôture, admettant qu’il pouvait mettre en péril les intérêts de l’entreprise et de ses petits actionnaires.

Au 30 août, la bourse du Club Med atteignait difficilement les 17,39 euros l’action, une baisse de son cours qui pourrait continuer, ce qui n’arrangerait pas les actionnaires minoritaires du Club Med.


SourcesModifier