Brève : al-Maliki craint une guerre générale en Syrie


29 mars 2012. – Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki estime, à l'occasion du sommet arabe qui se tient à Bagdad, qu'armer les deux camps actuellement aux prises en Syrie aboutirait à une « guerre régionale et internationale par procuration ». Cela « préparera le terrain pour une intervention armée étrangère en Syrie, ce qui porterait atteinte à la souveraineté d'un pays arabe frère ».

Il s'est également inquiété de l'attractivité que pourrait représenter al-Qaida : « Ce que nous craignons le plus, c'est qu'al-Qaida, après avoir été vaincue en Irak, trouve de nouvelles failles dans les pays arabes qui sont confrontés à d'importants bouleversements ».

SourcesModifier