Ouvrir le menu principal

Brève : démission de Philipp Hildebrand président de la Banque nationale suisse

9 janvier 2012. – Philipp Hildebrand, président de la Banque nationale suisse (BNS) alors même qu'il y a moins d'une semaine ce dernier excluait une possible démission, il vient pourtant de franchir le pas sous le poids des pressions faites à son encontre. Un petit rappel des faits est nécessaire pour comprendre l'affaire qui se passe en Suisse.

Le 15 août 2011, sa femme, Kashya Hildebrand achète pour 504 000 dollars de devises, après avoir vendu en début d'année 2011, le chalet du couple à Gstaad pour 3 millions de franc suisse. Le dollar est à ce moment là au plus bas. Le 6 septembre 2011, la BNS décide que un euro, vaut 1,20 franc suisse. Ce qui entraine une hausse du cours du dollar. Mme Hildebrand réalise un bon bénéfice. Le seul hic, son mari Philipp Hildebrand est à la tête de la BNS qui a décidé de ce changement.

« Cela me fait de la peine et ce poste a été un immense privilège », explique M. Hildebrand, « j'ai tout essayé, tout fait pour prouver une fois pour toute que les choses se sont passées comme je l'ai dit. Mais cela n'a pas été possible de le prouver de façon définitive. Et c'est pourquoi je suis arrivé à la conclusion que je devais démissionner », se défend-il.

Sources