Ouvrir le menu principal

Côte d'Ivoire : International Crisis Group remet en question la neutralité du Conseil constitutionnel

Localisation de la Côte d'Ivoire

29 août 2009. – Paul Yao N'dré a prêté serment, avant-hier, comme président du Conseil constitutionnel de Côte d'Ivoire. Il est connu comme étant un proche du président Laurent Gbagbo, ce qui, selon l'ONG International Crisis Group, fait planer le spectre d'une élection manipulée.

« M. Yao N'Dré est un militant de très longue date du parti au pouvoir, un ami de longue date du président Gbagbo », souligne Richard Moncreif d'International Crisis Group. Celui-ci s'inquiète de la prestation de serment de N'dré « à la tête d'une institution qui est censée être l'arbitre neutre du processus électoral ».

Rappelant des cas comme le Kenya, où la proclamation des résultats à joué un rôle important dans la suite des événements, M. Moncreif a expliqué que la question de la confiance dans les institutions devait être prise en compte.

Il a salué les progrès accomplis ces derniers temps dans le processus électoral ivoirien. Toutefois, Richard Moncreif relève que des problèmes subsistent en Côte d'Ivoire, comme la distribution des cartes d'électeurs ou encore le désarmement des Forces nouvelles dans le Nord et des milices dans l'Ouest.

Source