Ouvrir le menu principal

Côte d'Ivoire : enfin des résultats, Alassane Ouattara annoncé vainqueur

Alassane Ouattara serait vainqueur par 54%

2 décembre 2010. – Quelques jours après le scrutin, la Commission électorale indépendante a enfin annoncé les premier résultats qui donnent Alassane Ouattara vainqueur alors qu'un véritable concert de klaxons a retenti dans les rues d'Abidjan où s'étaient réunis des partisans du camp de l'adversaire du candidats sortant.

Les partisans du président sortant refusent la victoire de leur adversaire, le camp Gbagbo compte sur le Conseil constitutionnel pour faire annuler des votes « frauduleux » dans le nord ex-rebelle, où Ouattara avait très largement dominé au premier tour le 31 octobre.

Depuis le second tour de l’élection présidentielle du 28 novembre, le pays est divisé en deux, entre les partisans de Laurent Gbagbo et ceux d’Alassane Ouattara, chaque camp accusant l’autre de fraudes massives. Dans la nuit de mardi à mercredi, cette rivalité avait pris un tour sanglant, avec l’attaque à Abidjan d’un bureau du candidat Ouattara, au cours de laquelle au moins huit personnes ont perdu la vie. Par ailleurs, le siège local du Front populaire ivoirien, le parti de Laurent Gbagbo, a été l'objet d'une attaque très tôt jeudi faisant deux blessés, a indiqué l'un de ses responsables.

Hier, alors que le porte-parole de la Commission électorale indépendante s'apprêtait à communiquer les premiers résultat partiels, l'un des deux représentants du président candidat au sein de la commission lui aurait arraché les feuilles de résultats des mains avant de les déchirer et de déclarer « Ces résultats sont faux, ils n'ont pas été consolidés ».

Les quinze pays du Conseil de sécurité de l'ONU ont entamé jeudi des consultations urgentes sur la situation, et ont ensuite prévenu les parties ivoiriennes qu'ils étaient prêts à prendre des « mesures appropriées » contre quiconque qui ferait obstacle au processus électoral, a rapporté jeudi l'ambassadrice des États-Unis à l'ONU. « Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé qu'ils étaient prêts à prendre les mesures appropriées contre ceux qui bloquent le processus électoral et, particulièrement, le travail de la CEI (la Commission électorale indépendante) », a déclaré à la presse Susan Rice, qui assure ce mois-ci la présidence tournante du Conseil de sécurité.

Les résultats provisoires donnant Alassane Ouattara vainqueur de la présidentielle du 28 novembre ont donc été invalidées par le président du Conseil constitutionnel, Paul Yao N'dré, sur la télévision publique.

Sources



  •   Page « Afrique » de Wikinews. L'actualité africaine dans le monde.