Ouvrir le menu principal

Canada : un Airbus A320 d'Air Canada atterrit en catastrophe

Halifax.

À l'aéroport international d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, un Airbus A320 d'Air Canada est sorti de piste à l’atterrissage dans la nuit de samedi à dimanche.

Une vue de l'aéroport.

29 mars 2015. – Selon un responsable aéroportuaire, le vol AC624 dans lequel 138 personnes prenaient place effectuait un vol intérieur en provenance de Toronto. Air Canada n'a pas donné d'explications concernant les causes de l'accident, mais indique que l'avion aurait atterrit dans des conditions météorologiques difficiles, soit une visibilité réduite et une neige abondante. De plus, l'aéroport d'Halifax était touché par une panne d'électricité au moment de l'accident. « Il n'y avait plus de courant, nous ne sommes pas sûrs qu'il y ait un lien » a déclaré le porte parole de l'aéroport en précisant que les dégâts sont « considérables ».

Des dizaines de personnes ont été transportées à l’hôpital. « Il y avait plusieurs personnes, en sang. Tout le monde a pu sortir, mais le pire était qu'ils nous ont laissés dehors pendant une heure dans la neige » a déclaré une victime à la chaîne de télévision canadienne CBC. « Le carburant fuyait et nous avions peur » a-t-elle ajouté.

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg On ne parle pas de déraper. On a frappé le sol violemment. J'étais à côté du moteur. Le moteur a explosé. Il était en feu. Le moteur du côté gauche a été arraché de l'avion. Tout le monde s'est frappé devant soi. Il y a eu des nez cassés. L'avion a frappé le sol, il a remonté légèrement et frappé le sol une deuxième fois. Ensuite, on a glissé sur la piste. Il y avait des flammèches. On a glissé jusqu'au bout de la piste et l'avion s'est arrêté. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg

— Denis Lavoie, passager

Une enquête a également été ouverte par la Gendarmerie royale du Canada afin de déterminer si un élément criminel serait en cause.

SourcesModifier