Ouvrir le menu principal

Croatie : l'ex-Premier ministre Ivo Sanader exclu du parti HDZ

Localisation de la Croatie
Ivo Sanader, en avril 2009

7 janvier 2010. – L'Union démocratique croate (HDZ) a exclu l'ancien Premier ministre Ivo Sanader après avoir annoncé son retour politique dimanche. La décision a été prise à la suite d'une réunion interne d'une journée, dirigée par la présidente du parti et actuelle Premier ministre, Jadranka Kosor, qui a accusé M. Sanader d'essayer de « casser le parti » et, par conséquent, de provoquer une crise au sein de la majorité.

Sur 22 membres de l'organe exécutif du parti, 16 ont se sont prononcés en faveur de l'exclusion, trois s'y sont opposés (Luka Bebić, Mario Zubović et Damir Polančec), tandis que deux se sont abstenus (Bianca Matković et Petar Selem). L'intéressé, quant à lui, n'était pas présent à la réunion.

M. Sanader a déclaré qu'il souhaitait revenir à un rôle politique actif, que sa décision de se retirer était une erreur, et que le HDZ était un « parti de gagneurs, et non un parti remportant 12 % des voix ». Ces propos constituent une allusion au premier tour de l'élection présidentielle de la semaine dernière, où Andrija Hebrang, candidat du HDZ, a obtenu 12,04 % des suffrages. Il est soutenu par une douzaine de membres du parti, dont le président du Sabor[1], Luka Bebić. Toutefois, plusieurs de ces membres ont ensuite rejeté toute éventuelle alliance avec Ivo Sanader, et clamé qu'ils avaient été « trompés ».

M. Sanader a démissionné de sa fonction de Premier ministre et, avait-il alors affirmé, de la vie politique en juillet dernier. Il occupait ce poste depuis les élections législatives de 2003. Sous son mandat, la Croatie est entrée dans l'OTAN en avril. Cependant, des accusations de corruption sont régulièrement portées à l'encontre du gouvernement.

Notes

Sources



  •   Page « Croatie » de Wikinews. L'actualité croate dans le monde.