Ouvrir le menu principal

15 juin 2007. – Kurt Waldheim, ancien secrétaire général de l'ONU et ancien président fédéral de l'Autriche, est décédé, jeudi 14 juin 2007, à l'âge de 88 ans.

Né le 21 décembre 1918, Kurt Waldheim avait étudié le droit avant d'intégrer les rangs de la Wehrmacht (l'armée allemande), durant la Seconde Guerre mondiale. À ce titre, il avait participé aux opérations militaires en Yougoslavie, dans des fonctions de traducteur mais aussi comme ordonnance d'un officier.

Localisation de l'Autriche

Après la défaite allemande en 1945, il s'était tourné vers une carrière dans la diplomatie puis avait fait des premiers pas en politique en devenant, de 1968 à 1970, ministre des Affaires étrangères de l'Autriche. Il s'était ensuite présenté, en 1971, à l'élection présidentielle autrichienne, mais avait essuyé un échec. Quelques mois plus tard, il avait toutefois été élu secrétaire général de l'ONU et avait pris ses fonctions le 1er janvier 1972. Il avait été réélu, à la fin de l'année 1976, pour un second mandat de cinq ans à la tête du secrétariat général mais, en 1981, avait été confronté au refus de la République populaire de Chine, lorsqu'il avait souhaité se présenter pour un troisième mandat. Le Péruvien Javier Pérez de Cuéllar lui avait alors succédé, le 1er janvier 1982.

Revenu en Autriche, M. Waldheim n'avait pas renoncé à la politique et, après avoir reçu le soutien du Parti populaire autrichien (ÖVP), avait remporté l'élection présidentielle de 1986. Son investiture comme président avait eu lieu le 8 juillet 1986.

Son passé au sein de l'armée allemande, révélé au grand jour en 1982 par le quotidien américain The New York Times après son départ de l'ONU, était très rapidement revenu sur le devant de la scène, conduisant la plupart des pays européens et occidentaux à le déclarer persona non grata, en raison de son passé trouble.

Son mandat de président s'était normalement achevé le 8 juillet 1992, date à laquelle il avait passé le relais de la présidence fédérale à Thomas Klestil, issu comme lui des rangs de l'ÖVP. Kurt Waldheim s'était ensuite définitivement retiré de la vie politique et de la vie publique.

Kurt Waldheim était hospitalisé à Vienne depuis la fin du mois d'avril, à la suite d'une infection, et a succombé à une attaque cardiaque.

Sources

Sources anglophones
Sources germanophones
Sources francophones