Ouvrir le menu principal

Dernière ligne droite pour Angela Merkel et Gerhard Schröder

17 septembre 2005. – Angela Merkel (CDU/CSU) prétendante favorite au poste de chancelière allemande a tenu son dernier meeting, devant 4 000 militants, à Bonn, dernier sprint avant l'élection générale de dimanche. Son concurrent direct, Gerhard Schröder (SPD) s'est quant à lui rendu à Francfort, où il a fustigé devant 10 000 personnes la politique demandée par les chrétiens-démocrates.

La campagne durera jusqu'à la clôture des bureaux de vote, signe que les jeux ne sont pas encore faits. En effets, l'avance spectaculaire sur laquelle le CDU/CSU et son partenaire libéral (FDP) pouvaient encore compter en juillet a fondu au soleil, et il ne reste maintenant plus que 7 à 8 % d'avantage à la droite par rapport les Verts (Bündnis 91/Die Grünen) et aux sociaux-démocrates. Les 8,5 % restants vont à La gauche (Die Linkspartei), l'aile gauche du SPD qui s'est associé au PDS (ex-SED en DDR). Le SPD a assuré ne pas vouloir faire de coalition, qui, pourtant, recueillerait la majorité des voix.

Néanmoins, les 10 millions d'indécis peuvent encore tout faire basculer, et il n'est même pas sur que l'on n'assistera pas à un renouveau du gouvernement actuel, qui a un pourcentage record (11,5 %) de chômeurs depuis des dizaines d'années. Les derniers sondages indiquaient un patt qui reste mystérieux à déchiffrer...

Sources