Ouvrir le menu principal

Ebola : fin de l'épidémie en Sierra Leone, le virus résiste en Guinée

Dr Margaret Chan, directrice général de l'OMS.

8 novembre 2015. – L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, samedi 7 novembre, la fin de l'épidémie Ebola au Sierra Leone, pays qui comptait la moitié des cas de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Tout comme le Liberia, qui ne connait plus de nouveaux cas depuis septembre dernier, la Sierra Leone est placé en phase d'observation par l'OMS.

« Aujourd'hui, le 7 novembre 2015, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) déclare la fin de l'épidémie d'Ebola en Sierra Leone », a annoncé Anders Nordstrom, responsable de l'OMS pour le pays, lors d'une cérémonie à Freetown, en présence du président sierra-léonais Ernest Bai Koroma. Les spécialistes soulignent qu'aucun nouveau cas d'Ebola n'a été signalé depuis 42 jours, la durée maximale d'incubation du virus. Cependant le risque persiste : « Nous devons être prêts en cas de réémergence », rappelle le président de la Sierra Leone. Les spécialistes rappellent aussi que la subsistance du virus dans certains liquides corporels, en particulier le sperme, peut survivre parfois jusqu'à neuf mois.

La maladie toujours présente en Guinée

De nombreux cas sont toujours signalés en Guinée : quatre malades sont actuellement hospitalisés à Conakry et à Forecariah, à la frontière avec la Sierra Leone, rappelle l'OMS. Cette dernière, dans son dernier rapport, a précisé que 382 personnes étaient sous surveillance en Guinée, dont 141 considérées comme à haut risque. Elle rappelle également que l'épidémie a fait plus de 11 300 morts - dont quelques 4 000 en Sierra Leone - sur quelques 29 000 cas recensés.

La Guinée est le dernier pays où le virus Ebola est encore présent.

Voir aussiModifier

SourcesModifier