Ouvrir le menu principal

Entretien Poutine-Merkel : vers un monitorage gazier international

8 janvier 2009. – La chancelière allemande Angela Merkel a proposé lors d'un entretien téléphonique avec le premier ministre russe Vladimir Poutine de recourir à des observateurs internationaux afin de réaliser un suivi de la situation dans les stations de comptage de gaz, en Russie et en Ukraine.

« Nous sommes conscients qu'une situation complexe a vu le jour sur le marché gazier européen. Nous avons étudié cette question avec la chancelière allemande Angela Merkel. Elle est aussi préoccupée par la situation et a réalisé une bonne proposition: recourir à des observateurs internationaux, en Russie et en Ukraine, à l'entrée et à la sortie », a indiqué M. Poutine lors d'une rencontre avec Gerhard Schröder, ex-chancelier allemand et président du comité des actionnaires de la société opératrice du projet Nord Stream AG.

Kiev et Moscou s'accusent mutuellement d'entraver le transit du gaz russe vers l'Europe par le territoire Ukrainien: selon Gazprom, c'est Kiev qui a fermé les quatre gazoducs permettant d'acheminer le gaz vers l'Europe. Selon la partie ukrainienne, Moscou est responsable d'avoir suspendu les livraisons à destination de l'Ukraine.

M. Poutine a approuvé mercredi une proposition du PDG de Gazprom Alexeï Miller visant à interrompre complètement les livraisons de gaz à l'Ukraine.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Entretien Poutine-Merkel: vers un monitorage gazier international » datée du 7 janvier 2009.

Sources