Ouvrir le menu principal

Europe : Reuters révèle une cause de l'écrasement de l'A400M

Le 10 juin, l'agence de presse Reuters a révélé des précisions sur une des cause du dysfonctionnement des trois moteurs ayant précédé l'incendie de l'avion A400M

Les moteurs de l'A400M seraient en cause dans l'accident du 9 mai dernier.

11 juin 2015. – Ainsi, à en croire les informations publiées par Reuters, chaque moteur est équipé de données baptisée «torque calibration parameters» (signifiant paramètres de calibrage du couple d'hélices). Ces données ont été écrasées en tout ou partie interdisant le contrôle du moteur à un régime supérieur au régime réduit.

D'après la conception de l'avion, l'information sur ce problème n'est pas communiqué aux pilotes tant que l'avion est au sol, elle n'est pas non plus communiquée aux pilotes avant les 15 premières secondes de vol. Le pilote n'a donc pas pu avoir cette information avant d'être à une altitude de 400 pieds (une centaine de mètres environ).

L'avion s'est ensuite écrasé à une vitesse de 180 miles par heures (environ 290 km/h) contre un pylône d'une ligne a haute tension.

Reuters croit savoir que ces fichiers de «torque calibration parameters» auraient pu être altérés par l'installation d'un logiciel «flight control software» et la mise à jour des données de calibration.

SourcesModifier