Ouvrir le menu principal

France : Julian Assange médiatise son cas

Julian Assange à l'ambassade d'Équateur de Londres le 18 août 2014.

4 juillet 2015. – Julian Assange, cofondateur d'un site de divulgation d'informations confidentielles, WikiLeaks, âgé de 44 ans depuis ce vendredi, a écrit une lettre ouverte à destination de la France pour effectuer une demande qui n’était pas formellement une demande d’asile politique. Cette lettre était adressée à François Hollande, actuel président de la République, et a été publiée par Le Monde. Cette lettre suppose que « sa vie est en danger ». Julian Assange craint en effet d'être extradé vers la Suède, puis vers les Etats-Unis, où la peine de mort est légale.

M. Assange «  est citoyen australien, réfugié équatorien sur le territoire britannique, recherché par la Suède et sous mandat d’arrêt européen  ».

Vendredi 3 juillet, la présidence de la République a publié un communiqué pour répondre à la lettre ouverte de Julian Assange.

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg La France a bien reçu la lettre de M. Assange. Un examen approfondi fait apparaître que compte tenu des éléments juridiques et de la situation matérielle de M. Assange, la France ne peut pas donner suite à sa demande. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg

— présidence de la République

Face a ce rejet, l'équipe de Julian Assange a indiqué que ce qui avait été interprété par certains medias comme une demande d'asile politique n'en était pas une.

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg [Je tiens] à préciser très clairement que Julian Assange n’a déposé aucune demande d’asile en France. Julian Assange s’est contenté de réagir aux déclarations de Christiane Taubira, ministre de la justice, et d’un appel de la société civile à l’accueillir en France Right pointing double angle quotation mark sh3.svg

—  Baltasar Garzon, directeur de l’équipe juridique du cofondateur de WikiLeaks

Julian Assange est soumis à un mandat d’arrêt européen émis par la justice suédoise. La Suède souhaite en effet pouvoir l'entendre comme témoin, sur des sujets d’accusations de viol et d’agression sexuelle, alors qu'il a quitté la Suède pour l'Angleterre.

Depuis trois ans, Julian Assange bénéficie de l'asile politique à l'ambassade de l’Équateur. Toutefois, il ne peut pas quitter cette ambassade sans se faire arrêter par la police britannique.

En France, Julian Assange bénéficie de la bienveillance de militants et de responsables de gauche et d'extrême gauche parmi lesquels les pétitionnaires Thomas Piketty, le cinéaste Jacques Audiard, les acteurs Vincent Cassel et Mathieu Kassovitz ou encore l'ex-footballeur Éric Cantona. Le ministre de la justice, Christiane Taubira a également indiqué qu'elle ne serait pas choquée par l'éventualité d'une demande d'asile.

Julian Assange indique que son enfant est de nationalité française.

SourcesModifier