France : accord solidaire d'échange de gaz et d'électricité avec l'Allemagne et l'Espagne

Publié le 10 septembre 2022
Le 5 septembre, le président Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz ont conclu un accord de solidarité qui prévoit que la France exporte du gaz français à l'Allemagne et qu'en échange, l'Allemagne exporte de l'électricité à la France, et ce, en vertu de l'accord de « solidarité indispensable entre les États membres » sur le gaz signé le 26 juillet lors du conseil des chefs d’État européens, dont le président Emmanuel Macron.

Carte des gazoducs traversant le Sahara et la Méditerranée: Trans-saharien, Maghreb–Europe, Medgaz, Galsi, Trans-Méditerranéen et Greenstream.

Si par exemple, les hôpitaux allemands manquent de gaz, l'accord du 26 juillet oblige la France a approvisionner en gaz l'Allemagne, fut-il au détriment de ses propres ressortissants qui seraient contraints de réduire leurs consommations de gaz pour pouvoir fournir les hôpitaux allemands en difficultés. Mais s'il est possible de couper l'électricité aux particuliers, il est techniquement impossible de leurs couper le gaz.

Pendant les 25 jours de grand froid de 2019, la France avait importé de l'électricité allemande alors qu'aucun des 56 réacteurs nucléaires n'étaient à l'arrêt. Deux ans plus tard, 32 des 56 réacteurs sont à l'arrêt à la veille de l'automne.

Alors que pour éviter la panne de courant ou de gaz, Élisabeth Borne avait rassuré que ce ne serait pas les ménages qui seraient coupés en premier mais les entreprises, le président Emmanuel Macron vient de demander aux ménages d'être « au rendez-vous de la sobriété » de « manière volontaire » sous peine de « contraintes » de « rationnements » puis de « coupures en dernier ressort ».

Le président Emmanuel Macron a rappelé que la France est soumise « à une hausse des prix de l'énergie, qui est largement conduite par une reprise de l'activité moscovite très intense, situation qui a été ensuite aggravée par la guerre par la Russie en Ukraine ».

À l’issue du conseil de défense du 2 septembre, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a déclaré que la France a conclu une solidarité réciproque avec l'Allemagne et l'Espagne notamment pour « d’importants échanges de gaz et d’électricité ». Ainsi, la « sobriété et la solidarité européenne » évitera à la France de devoir prendre « des mesures contraignantes ».

Le président Emmanuel Macron a rappelé son opposition à la construction d'un gazoduc entre l'Espagne et la France dont les conséquences « sur l'écosystème, sont plus importantes » que les connexions électriques. Il n'y a « pas d'évidence de besoin ». Ce gazoduc ne réglerait pas « le problème gazier ». S'il y avait « besoin d'exporter le gaz vers la France, l'Allemagne ou autre, je vous dirais oui », il faut un gazoduc.


SourcesModifier

  Jour précédent

9 septembre 2022

Jour suivant