France : l'armée renouvelle son contrat avec Microsoft

Publié le 18 avril 2013
L'armée serait sur le point de reconduire un contrat avec Microsoft.

Cet accord surnommé openbar autorise l'armée à utiliser tous les logiciels du catalogue de Microsoft pour le prix de 100€ par poste informatique.

Deux rapports internes au ministère de la défense auraient fortement déconseillé cet accord. L'un des rapports[1] dénonce l'abus de position dominante de Microsoft et un délit de vente liée contraire à la politique de réduction budgétaire en vigueur au ministère de la défense.

Le second rapport daté de 2008 invoque le risque de sécurité de l'armée française vis à vis d'éventuelle intrusions venant de la NSA.

De plus le contrat a été signé avec la filiale irlandaise de Microsoft en cause dans un redressement fiscal de 25,5 millions d'euros.

L'association April de défense du logiciel libre a dénoncé vigoureusement cet accord.


RéférencesModifier

  1. [pdf] Lire en ligne

SourcesModifier

  Jour précédent

18 avril 2013

Jour suivant