Ouvrir le menu principal

France : la liste des décès par noyade cet été ne cesse de s'allonger

4 août 2013. – 9 à 12 personnes noyées en mer ou dans un cours d'eau depuis vendredi: la liste des noyades s'allonge depuis le début des vacances. Comportement imprudent ? Au moins 47 personnes se sont noyées depuis le 1er juillet, selon l'AFP. L'Hérault, département très prisé pour ses nombreuses plages, a connu 10 décès depuis le 9 juillet. Pendant la seule journée du 28 juillet, 7 hommes avaient été emporté par la houle dans ce département. « Les gens ont l’impression qu’on leur vole leurs vacances, ils ne sont pas conscients des risques » déclare E. Delbourg, responsable des maîtres-sauveurs CRS sur l’Hérault. L. Sagnimorte, chef de secteur de la société nationale de sauvetage en mer sur plusieurs communes de l’Hérault, ne cache pas son courroux face à l’imprudence des baigneurs : « il faut choisir les baignades surveillées, quand le drapeau est hissé en haut du mât » explique-t-il, rappelant que plus des trois quarts des noyades ont lieu en dehors des zones ou horaires de surveillance.

Face aux baigneurs qui refusent d'interrompre leur baignade lorsque le drapeau devient rouge, le préfet de l’Hérault Pierre de Bousquet de Florian a demandé vendredi aux maires des communes du littoral de verbaliser les comportements imprudents par une contravention de 11 à 33 euros. Mais la verbalisation paraît compliquée à mettre en œuvre, estime C. Jeanjean, maire UMP de Palavas-les-Flots.

Pour éviter les drames, l’Aquitaine a choisi la technologie : cet été, la région a mis en place un dispositif présenté comme unique en France de 417 balises géolocalisées, installées entre les plages de Soulac (nord de la Gironde) et Tarnos (sud des Landes) afin d’offrir des repères précis aux secours en cas de noyade.

SourcesModifier