Ouvrir le menu principal

Gilets jaunes : jeudi 10 janvier 2019

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

10 janvier 2019. – Cette journée des « Gilets jaunes » du jeudi 10 janvier 2019 est la 55ème journée qui fait suite à la journée du 9 janvier, et tout au début, celle du samedi 17 novembre 2018.

Sur le réseau autoroutier, plusieurs actions ont été recensées. Sur décision préfectorale, 3 échangeurs d'autoroutes ont encore été partiellement ou complètement fermés suite à des actions des Gilets jaunes :

  • l'A7 à Bollène (n°1) et Orange Sud (n°99);
  • l'A9 à Narbonne Sud (n°108);
  • l'A50 au péage de Bandol reste fermé dans le sens Toulon/Marseille.

Sur 5 autres autoroutes, des manifestations de Gilets jaunes peuvent provoquer des perturbations : A7, A8, A9, A50, A52, A520 et A62.

Vers 6h30, BFM Business a annoncé que la France va dépasser son record d'emprunter sur les financements extérieurs : 200 milliards d’euros tandis que celui de l’intérieur reste stable à 1000 milliards d’euros. Pour 2018, la dette de la France s'est monté à 2 322 milliards d'euros (+22 milliards), soit 99,3% du PIB (richesse produite) qui risque de franchir les 100% en 2019.

Vers 8h30, dans le 7/9 de Radio FranceInter, Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes a affirmé ne pas vouloir « un tableur Excel avec les noms des donneurs de la cagnotte Leetchi » de Christophe le boxeur, mais qu'elle souhaiterait savoir « qui financent les casseurs, qui financent les violences » et savoir si il y a « des puissances étrangères qui financent les casseurs et les violences urbaines dans Paris » notamment vis-à-vis des « positions de certains responsables italiens ».

Selon le sondage Odoxa, Macron est en chute libre à 29 %. Pour 48% des Français, Macron doit « mettre un terme à la crise des Gilets jaunes ». Pour 55% des Français, les actions des gilets jaunes (blocages, manifestations) doivent se poursuivre et jusqu'à 72% pour les Français gagnant moins de 1500 euros par mois. Ils sont 82% chez les sympathisants LFI et 77% dans le RN à soutenir le mouvement. Les cadres, les urbains et les Français les plus aisés veulent désormais qu’il cesse.

En fin de matinée, à Antibes (Alpes-Maritimes), quelques heures seulement après leur installation, la police a expulsé les Gilets jaunes du rond-point des Semboules.

Au total, selon le décompte d'Europe 1, 29 associations Gilets jaunes présentes au Journal officiel ont été déclarées en préfecture dans toute la France, dont une seule a fait la demande à la Commission Nationale des Comptes de Campagne pour présenter une liste aux élections européennes. Dans l'Yonne, Christophe Deriaz, président des Gilets Jaunes Modérés, cherche 79 candidats nécessaires pour la liste.

À Bulgnéville (Vosges), une cinquantaine de gilets jaunes ont été délogés par la gendarmerie du terrain communal à l'entrée de la commune.

Le youtubeur Herve Duranto a posté une vidéo sur YouTube dans laquelle il affirme que « le gouvernement impose trois merdes : les voitures électriques, l'immigration et l'Europe. Les Français sont au bout de tout, ils ont pas de travail, ils mangent de la merde, des boites pour chien, leurs enfants sont à la rue, quasiment et le peu qu'ils ont, on leur enlève encore. On va dans une vraie révolution, moi c'est ce que je veux ».

Après avoir fait un signalement mercredi de deux vidéos publiées sur les réseaux sociaux et faites par des gens du voyage qui appellent à « commettre des exactions dans la capitale », ce jeudi, Michel Delpuech, le préfet de police de Paris, a signalé une 3ème vidéo au parquet de Paris.

Après-midi, à Stiring-Wendel (Moselle), une quinzaine de gendarmes ont arrêté un homme de 31 ans, de la communauté des gens du voyage. Il a été placé en garde à vue à Sarreguemines pour avoir publié une vidéo sur Facebook, le mercredi 9 janvier dans laquelle il a appelé à l’insurrection contre le pouvoir ce qui est de la provocation au délit.

D'autres membres de la communauté gitane ont, en revanche, pris le contre-pied de ces vidéos et appelé au pacifisme.

À Nantes (Loire-Atlantique), même si l'occupation d'un terrain près du périphérique nantais à Bouguenais et deux ronds-points à Donges (Les Six Croix et le Canon) par les Gilets jaunes a été jusqu'à présent "sans violence et sans gêne pour la circulation, le juge des référés du tribunal administratif a ordonné leur expulsion.

Vers 15h00, lors de sa conférence de presse gouvernementale, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a affirmé qu'on ne peut nier qu’Emmanuel Macron est « le chef des forces pro-immigration » en Europe. « Il s’agit de l’avenir de tous nos pays ».

Vers 15h00, Eric Drouet a publié sur Facebook un message pour Luigi Di Maio, ministre italien du Développement économique, du Travail et des Politiques sociales, lui annonçant refuser l'offre de son aide politique.

Vers 16h, le JDD a publié un article sur la page Facebook « Vécu, média des Gilets jaunes ». Dix personnes la mettent à jour, avec Gabin Formont, l'initiateur, qui se dit être un Gilet jaune.

Vers 18h, lors que la cagnotte de Christophe le boxeur avait été arrêté mardi à 145 000 euros avec 8000 donneurs en moins de 48h, que la cagnotte des manifestants blessés commencée mercredi atteint péniblement 82 000 euros, la cagnotte pour les agents de l'ordre commencée mardi s'élève à 1 008 223 euros avec 36 000 donneurs.

Quant à la cagnotte « Pour que Marlène Schiappa la ferme » commencé mardi et qui a reçu 1 472 euros par un millier de donneurs, Leetchi l'a modifié en « se taise ».

Ce soir, la section Sarthoise (72) du parti présidentiel la République En Marche a accusé le groupe privé Facebook ayant plus de 27 000 membres et nommé « Colère 72 » de diffuser des messages de « haine », d' « extrême violence » et de « menaces physiques » envers Marlène Schiappa que « nous ne pouvons que condamner ». La section départemental du parti a demandé à Facebook la « fermeture » de ce groupe réduit à des « contenus factieux » ainsi qu'à la justice d'enquêter sur ce « trouble manifeste à l’ordre public ».

Sur TF1, le JT de 20h a affirmé que les « bœufs-carottes » de l'IGPN ont ouvert 64 enquêtes judiciaires sur les violences policières, mais comme il n'y pas eu de bavures, pas de mort, pas de blessé grave (sic), "le système fonctionne bien".

Vers 20h30, selon un décompte du ministère de la justice, depuis le début du mouvement le 17 novembre :

Légende
province Paris total
interpellations

6 475

pas de gardes à vue 1136
gardes à vue 3 711 1 628 5 339
classements sans suite 436 798 1234
en attente de jugement 4105
comparution immédiate 566 249 815
relaxe

incarcération

en attente de jugement

40

154

55

amende 148
mandats de dépôt (prison ferme ou sursis) 32 121 153

Investi ce jeudi pour un deuxième mandat, le président du Venezuela Nicolas Maduro, ex-chauffeur de bus, a affirmé dans son discours d'investiture à Caracas : « Nous allons peut-être fonder une section des Gilets jaunes au Venezuela, parce que nous sommes les rebelles du monde. C'est une bonne idée, n'est-ce pas ? ». « En Europe, les peuples, les mouvements sociaux, les mouvements syndicaux, les syndicats, les Gilets jaunes nous admirent ».

Vers 23h, à Isle d’Espagnac (Charente), 70 Gilets jaunes des rond-points de Girac à Angoulême et de La Trâche à Cognac ont bloqué le siège du journal la Charente Libre, dans la ZI numéro 3. Une quinzaine de policiers ont pu faire rentrer et sortir les camions de livraison avec les journaux.

Une vidéo intitulé « Majoubi » a été publiée sur YouTube, dans laquelle, Marc Rylewski a posé des question au secrétaire d’État en charge du Numérique, Mounir Mahjoubi : M. R. : - « est-ce qu'on peut dire que le bétail goy se rebelle ? » M. M. : - « je sais pas trop de quoi vous parlez Monsieur » M. R. : - « cette révolution des gilets jaunes, qui provient du peuple, c'est un peu comme il est dit dans le Talmud que les chiens de goys doivent être écrasés et là ils se rebellent » M. M. : - « je sais pas trop ce que vous dites monsieur. J'ai l'impression que c'est un peu insultant ce que vous dites, que c'est un peu violent ce que vous dites Monsieur » M. R. : - « c'est violent pour les chiens de goys Monsieur ».

D'après Le Parisien, la fresque représentant une Marianne guidant des Gilets jaunes de Pascal Boyart situé 160 rue d'Aubervilliers (Paris XIXe) cache une énigme dont la récompense est de 1 000€ en bitcoins.

Au Canada, après que plusieurs groupes Facebook dont l'un contient 100 000 Gilets jaunes canadiens, se soient opposés à la taxe carbone, la défense du multiculturalisme et de l’immigration, en menaçant le premier ministre canadien Justin Trudeau, ce dernier a appelé au dialogue.

SourcesModifier

Voir aussiModifier