Ouvrir le menu principal

Gilets jaunes : mercredi 6 février 2019

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

6 février 2019. – Cette journée des « gilets jaunes » du mercredi 6 février 2019 est la 82e journée qui fait suite à la journée du 5 février, et tout au début, celle du samedi 17 novembre 2018.

Dans une tribune publiée mercredi sur Mediapart, une centaine de personnalités (Edwy Plenel, Annie Ernaux, Swann Arlaud, Dominique Cabrera) ont réclamé à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, de "lever le voile" sur "le nombre de manifestants et de membres des forces de l'ordre" hospitalisés depuis le début du mouvement des "gilets jaunes". Une pétition sur change.org a déjà recueilli plusieurs dizaines de signatures en quelques heures.

Selon le collectif "Désarmons-les", 20 personnes ont été gravement blessées à l’œil, la plupart éborgnées.

Dans Le Figaro, la directrice associée d'une agence de communication, Nelly Garnier, a affirmé que « les Gilets jaunes sont un symptôme d'un peuple qui refuse un monde en perpétuelle accélération ».

À Tours, le gilet jaune de 25 ans qui a cassé une caméra de surveillance et jeté des pierres sur les forces de l'ordre le 1er décembre dernier, a été condamné à 10 mois de prison dont 4 avec sursis.

À Lux, d'après le journal Info-chalon, après que des gilets jaunes aient construit une cabane sur une propriété privée, le propriétaire à porté plainte en gendarmerie dès début décembre et payé 1000 euros l'huissier de justice, mais ça ne l'a pas protégé de recevoir fin janvier, un recommandé du Préfet de Saône et Loire, le menaçant de poursuites pénales pour avoir construit en toute illégalité une cabane sur son terrain.

À Vedène, dans la nuit de lundi à mardi, lors d'une opération de surveillance des gilets jaunes sur le rond-point à proximité du péage Avignon-Nord, les gendarmes ont découvert devant leur véhicule, un dispositif destiné à crever les pneus.

Dans le blog du Figaro, Ivan Rioufol a affirmé que l’immigration affleure à peine dans les prises de paroles du grand débat national organisé par le gouvernement. Pareil à la Cour des comptes qui jette un voile pudique sur l’usage de l’AME (aide médicale d’Etat), qui fait que les hôpitaux sont littéralement envahis par des étrangers et que les Français de souche ont fui car c’est intenable. La tension sociale y est très forte. Le personnel est vraiment très lassé à tel point que le recrutement s’en ressent.

Dans Le Parisien, le journaliste Romain Baheux, a été à Saverne (Bas-Rhin) voir si « la province était vraiment méprisée par Paris ». Pour Daniel Behar, géographe à l’école d’urbanisme de Paris, on est sur une opposition entre les périurbains et les habitants du centre-ville vus comme des privilégiés. « Ce n’est pas un hasard si, le groupe des Gilets jaunes strasbourgeois est petit par rapport à celui de Saverne ou Sarre-Union » lance Stéphane Diebold, l’un des administrateurs d’un collectif Gilets jaunes de Saverne.

Le journal L'Obs a publié une interview d'une Gilet jaune, Isabelle, 1.300 euros par mois, qui rogne sur son budget nourriture pour se chauffer.

Le journal Le Dauphine a organisé un sondage portant sur la question : comprenez-vous la rencontre entre vice-Premier ministre italien et le Gilet jaune, Christophe Chalençon que le journal nomme « porte-parole » de la liste européenne Ralliement d’initiative citoyenne (RIC) ? Le résultat est oui à 16 % et non à 84 %.

D’après un sondage Elabe, une majorité de Français estiment que Marine Le Pen serait moins compétente qu’Emmanuel Macron sur la protection sociale, la réduction des inégalités ou l’injustice sociale, mais plus sur l’immigration et de la lutte contre la délinquance et le terrorisme.

Dans Causeur, le menuisier Cyril Bennasar a affirmé que de révolte légitime contre l'impôt et la bureaucratie, le mouvement Gilets jaunes a viré à l'anarchie.

Le site internet planetes360 a publié sur YouTube un extrait d'un entretien entre Charles Gave et Philippe Béchade : Gilets Jaunes, RIC, Macron, Le Peuple Contre les Élites qui prennent les Gilets jaunes pour des gueux qui manifestent le samedi car ils travaillent la samedi. “Les journalistes sont arrivés à tel un niveau de décadence et de manque de crédibilité que si j’en étais un, j’aurais honte !”.

Selon une étude de l'Ifop pour la Fondation Jean Jaurès et l'observatoire Conspiracy Watch, si deux Français sur trois sont relativement hermétiques aux théories du complot, un Français sur dix pense que l'attentat du 11 décembre à Strasbourg était une "manipulation du gouvernement pour détourner l'attention" en plein mouvement des "gilets jaunes".

Le journal Le Monde a publié un article sur l'ouvrage intitulé « Les Invisibles de la République » : la jeunesse oubliée de la « France périphérique » écrit par Salomé Berlioux et Erkki Maillard qui racontent les barrières auxquelles est confrontée la jeunesse des territoires ruraux éloignée des métropoles.

SourcesModifier

Voir aussiModifier