Irak : plus de 70 morts dans une série d'attentats à Bagdad

Localisation de l'Irak
Attentat à la voiture piégée à Bagdad

24 avril 2010. – Plusieurs véhicules piégés ont explosé, vendredi, à Bagdad, en Irak, tuant au moins 58 personnes et blessant une centaine d'autres. Le bilan s'est par la suite alourdi à 69 victimes, pour finalement être porté à 72 morts et plus de 200 blessés.

La plupart des explosions ont eu lieu près de mosquées chiites lors de la prière hebdomadaire. L'attaque la plus meurtrière a frappé Sadr City, dans la banlieue de la capitale. Au total, six attentats à la bombe auraient été perpétrés, bien que certains rapports ont avancé, au maximum, le chiffre de 13 explosions.

Qassim Moussawi, porte-parole de la sécurité à Bagdad, a déclaré que cette série d'attentats visait précisément « certains secteurs ayant une population particulière élevée », en l'occurrence la population chiite irakienne.

Un haut responsable d'Al-Qaïda a été accusé d'avoir une responsabilité dans ces attaques. Selon M. Moussaoui, les explosions sont issues d'une « vengeance » en raison des pertes subies récemment par la branche irakienne d'Al-Qaïda, ajoutant qu'il était à craindre que de tels actes terroristes se poursuivent.

Voir aussi

Sources



  •   Page « Irak » de Wikinews. L'actualité irakienne dans le monde.