Justice : un acquittement et trois condamnations avec sursis dans l'affaire Mahé

La cour d'assises de Paris a prononcé vendredi un acquittement et trois peines de prison avec sursis.

8 décembre 2012. – Le verdict est tombé dans le procès des 4 militaires français jugés à Paris pour le meurtre de l’Ivoirien Firmin Mahé en 2005.

La cour d'assises de Paris a prononcé un acquittement et trois peines de prison avec sursis.

Le colonel Eric Burgaud, qui avait transmis l'ordre de tuer Mahé, est condamné à cinq ans avec sursis, l'adjudant-chef Guy Raugel, qui l'a étouffé avec un sac plastique, à quatre ans avec sursis, le brigadier-chef Johannes Schnier, qui le maintenait, à un an avec sursis.

La réaction de maître Fabien Ndoumou, l'avocat de la famille Mahé

Le brigadier Lianrifou Ben Youssouf, qui conduisait le véhicule blindé où se sont déroulés les faits, a été acquitté.

Joint à Paris, maître Fabien Ndoumou, l'avocat de la famille Mahé, n'est « pas très satisfait ». « Je m’attendais à ce qu’il soit beaucoup plus ferme » dit-il.

SourceModifier