Ouvrir le menu principal

Kosovo : possible révocation de la reconnaissance par Skopje

1er juin 2009. – Les autorités macédoniennes pourraient révoquer leur décision sur la reconnaissance d'indépendance du Kosovo, rapportent lundi les médias balkaniques.

Le 17 février 2008, les autorités albanaises du Kosovo, soutenues par les États-Unis et par certains pays membres de l'UE, ont unilatéralement proclamé l'indépendance de cette province serbe. Belgrade et Moscou se sont opposés à cette démarche, la qualifiant de violation de la résolution 1 244 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui proclamait l'intégrité territoriale de la Serbie.

Comptant une importante communauté albanaise (près de 30 % de la population) et voisinant avec le Kosovo, la Macédoine a reconnu cet État autoproclamé le 9 octobre dernier. Selon les experts, cela s'est produit sous une puissante pression exercée par les pays occidentaux et les partis albanais à l'intérieur de la Macédoine.

Les informations sur une éventuelle révision de la décision de Skopje ont apparu dans la presse balkanique, y compris dans le journal macédonien progouvernemental Vecer, quand le président kosovar Fatmir Sejdiu a annulé sa visite en Macédoine prévue pour le 28 mai dernier. Le cabinet de M.Sejdiu l'a motivé par un changement de format de ladite visite par Skopje. Initialement, il s'agissait d'une visite de travail, mais la partie macédonienne a décidé de la transformer en visite privée.

Par ailleurs, le président du Kosovo n'avait pas été invité à la cérémonie d'investiture du nouveau président de la Macédoine George Ivanov le 12 mai.

Cet incident associé aux informations sur l'annulation de la visite du président kosovar a permis aux observateurs de parler d'une détérioration des relations entre Skopje et Pristina.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Kosovo : possible révocation de la reconnaissance par Skopje (médias) » datée du 1 juin 2009.

Sources