Ouvrir le menu principal

La Commission européenne se penche sur les problèmes dus à la neige

De nombreux avions sont restés cloués au sol ces derniers jours en Europe

21 décembre 2010. – La Commission européenne a jugé ce mardi « inacceptable » le chaos dans les aéroports européens dû aux chutes de neige, qui s'est étendu aux Eurostar. Le commissaire européen aux Transports Siim Kallas veut mettre en place des mesures pour exiger un service minimum dans les aéroports. Ce dernier s'est dit « extrêmement préoccupé par le niveau des perturbations que la neige a causé pour voyager en Europe. C'est inacceptable et ne devrait pas se reproduire ». Le commissaire entend réunir « dans les prochains jours » les représentants des aéroports européens pour leur demander « des explications ». Dans la nuit de lundi à mardi, l'Aéroport Paris-Charles-de-Gaulle fonctionnait normalement tandis que l'aéroport de Francfort, autre gros « hub »[1] aérien en Europe, voit son trafic reprendre aujourd'hui.

Par ailleurs, la Commission donne raison ces derniers jours aux associations de consommateurs tel que UFC-Que Choisir[2] qui se bat pour que les vols qui ont été annulés du fait des intempéries soient remboursés. Un juriste de l'association, Nicolas Godfroy, précise qu'il s'agit d'« une situation similaire à celle du volcan [islandais], c'est-à-dire une situation exceptionnelle qui s'impose aux compagnies ». En cas d'annulation, les vols secs seront intégralement remboursés, s'il s'agit de vols à l'intérieur de l'Europe à savoir l'Union européenne, la Norvège, l'Islande, la Suisse, ou affrétés par une compagnie européenne toujours selon le juriste.

En revanche, pour les vols sur une compagnie non européenne, « c'est plus compliqué, il faut regarder au cas par cas », notamment en fonction « des conditions de la compagnie ». Pour les forfaits voyages, vol plus séjour, « il doit y avoir remboursement », estime Nicolas Godfroy. Même si « les professionnels sont plutôt contre, la Commission européenne l'avait rappelé, les clients doivent être remboursés », assure-t-il. Enfin, tandis que les compagnies doivent « assistance » aux voyageurs bloqués à l'aéroport en prodiguant nourriture et hébergement, l'agence de voyage doit porter assistance aux personnes bloquées à l'étranger selon le juriste.

D'importantes chutes de neige désorganisent depuis dimanche, aussi bien le trafic aérien que routier en Europe, où plusieurs vols ont été annulés.

Notes

Sources