Ouvrir le menu principal

La Serbie opposée à l'adhésion du Kosovo au Conseil de l'Europe

12 mai 2009. – La Serbie militera activement au Conseil de l'Europe (CE) pour qu'il ne songe même pas à accepter la demande d'adhésion formulée par le Kosovo, lit-on dans la déclaration du ministre serbe des Affaires étrangères Vuk Jeremic publiée à Belgrade.

Mardi M. Jeremic participe à la session ministérielle du Comité des ministres du CE, convoquée à Madrid.

« Le Conseil de l'Europe réunit exclusivement des Etats souverains et internationalement reconnus, le Kosovo n'en est pas un », a souligné le ministre serbe.

La déclaration de M. Jeremic intervient dans le contexte de l'invitation faite au Kosovo à adhérer au Fonds monétaire international (FMI) le 9 mai à Pristina. Le FMI a été le premier organisme international à se déclarer disposé à accepter l'adhésion de la république autoproclamée.

Le 17 février 2007 les autorités albanaises du Kosovo, soutenues par les États-Unis et les principaux pays membres de l'UE, ont unilatéralement proclamé leur indépendance vis-à-vis de la Serbie. Belgrade ainsi que Moscou se sont catégoriquement opposés à cette démarche en déclarant qu'elle allait à l'encontre des normes du droit international, notamment de la résolution 1244 adoptée en 1999 par le Conseil de sécurité de l'ONU fixant l'intégrité territoriale de la Serbie.

Pour le moment le statut indépendant du Kosovo a été reconnu par 58 Etats.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  La Serbie opposée à l'adhésion du Kosovo au Conseil de l'Europe (Jeremic) » datée du 12 mai 2009.

Sources



  •   Page « Union européenne » de Wikinews. L'actualité de l'Union européenne dans le monde.