Ouvrir le menu principal

Le Maroc expulse 20 chrétiens et laisse 33 enfants sans leur famille

Localisation du Maroc

10 mars 2010. – Lundi 8 mars et mardi 9 mars, 20 étrangers ont été expulsés du Maroc pour des accusations de prosélytisme. Ces travailleurs humanitaires chrétiens s'occupaient d'un orphelinat à 70 km de la ville de Fès, donnant une famille à des enfants abandonnés. Aujourd'hui, 33 enfants ont été abandonnés pour la seconde fois au motif que ceux qui s'en occupaient sont chrétiens.

Hermann Boonstra, le directeur de l'orphelinat nommé le « Village de l'Espérance » et implanté depuis 10 ans au Maroc, vivait au depuis 11 ans dans le pays et avait accueilli huit enfants. Il a dû les laisser sur place. Pour lui comme pour les autres familles expulsées, la douleur est importante. L'avenir des enfants pose désormais question.

Leur travail était reconnu par les autorités

Depuis ses débuts, préparer des jeunes marocains capables de s'intégrer dans la société faisait partie des objectifs du « Village de l'Espérance ». En accord avec le gouvernement marocain, les enfants suivaient les cours de l'enseignement scolaire national et apprenaient le Coran comme les autres élèves. L'orphelinat était reconnu par les autorités et régulièrement contrôlé. Un agrément reconnaissant l'orphelinat comme étant un établissement de protection sociale était en cours.

Les actes antichrétiens augmentent au Maroc

Portes Ouvertes, ONG au service des chrétiens persécutés, déplore la discrimination contre ces familles pour des motifs religieux et, plus encore, s'inquiète de l'augmentation des actes antichrétiens dans le Royaume du Maroc depuis quelques mois. « Le Maroc serait-il en train de faire marche arrière dans sa volonté d'ouverture et de respect des droits de l'homme ? », s'interroge l'organisation. Par ailleurs, d'autres expulsions de chrétiens étrangers sont actuellement en cours dans le pays.

Maroc / Pays-Bas : tensions politiques après l'expulsion de ressortissants néerlandais

Le ministre des affaires étrangères néerlandais, Maxime Verhagen, a convoqué l'ambassadeur du Maroc en poste aux Pays-Bas, Jawad El Himdi, pour protester contre l'expulsion du Maroc de sept ressortissants néerlandais.

Sources



  •   Page « Maroc » de Wikinews. L'actualité marocaine dans le monde.