Ouvrir le menu principal

Le gouvernement biélorusse veut améliorer son image

Localisation de la Biélorussie

7 août 2008. – Les autorités biélorusses ont signé un contrat avec Timothy Bell, spécialiste britannique des relations publiques, pour améliorer leur image de marque internationale, rapporte le quotidien Kommersant.

Interrogé par le journal russe, M. Bell a confirmé avoir signé le contrat à la fin de la semaine passée, se refusant à préciser le montant de ses honoraires ni la durée de ses fonctions. « C'est un contrat commercial, et tous les détails sont strictement confidentiels », a-t-il affirmé.

Ancien conseiller en relations publiques de Margaret Thatcher, dont il a accompagné trois campagnes électorales réussies, Timothy Bell a une renommée internationale dans le monde des médias. Selon le Kommersant, c'est lui qui a aidé à divulguer l'empoisonnement d'Alexandre Litvinenko: les images de l'ex-officier des services secrets russes, mystérieusement décédé à Londres en novembre 2006, ont fait le tour de la presse internationale dans le cadre d'une campagne médiatique ciblée. On sait que Timothy Bell a donné des conseils à l'homme d'affaires russe Boris Berezovski, dont la Russie réclame l'extradition, au gouvernement saoudien et à l'ex-premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra. On lui prête également des liens avec le magnat médiatique Rupert Murdoch et le président ukrainien Viktor Iouchtchenko.

On sait enfin que Timothy Bell a refusé ses services à Robert Mugabe, le président du Zimbabwe, sous prétexte qu'il n'aide jamais ceux dont ils ne partage pas les principes.

« Il est curieux qu'après la première rencontre entre Timothy Bell et le président biélorusse, en mars 2008, on commence à expliquer beaucoup de démarches d'Alexandre Loukachenko par l'influence de l'éminent conseiller. Parmi les efforts visant à assainir l'image de marque, on cite l'apparition publique de M. Loukachenko en compagnie de son fils de 4 ans, Kolia. Jusque-là, l'opinion publique ne connaissait l'existence que de deux fils adultes du président, Viktor et Dmitri », écrit le Kommersant.

Depuis cet été, selon le journal russe, le président Loukachenko se plaît à raconter les histoires de son « petit gars intelligent ». Selon ses dires, Kolia, dont la mère est médecin, ne veut rester avec personne d'autre que son père, il accompagne le président deux fois par semaine au sauna et parfois dans ses déplacements en hélicoptère, et il a appris sans moniteur à nager à l'âge de trois ans.

Timothy Bell dément, quant à lui, son implication dans la divulgation de la vie privée du président biélorusse.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  La Biélorussie engage un ex-conseiller de Margaret Thatcher (presse) » datée du 7 août 2008.

Sources