Ouvrir le menu principal

Libye : la bataille de Tripoli a commencé

Arab Spring map.svg

██ Départ / Mort (Libye) du chef de l’État ██ Manifestations prolongées et répression ██ Changement de gouvernement et manifestations ██ Manifestations prolongées ██ Protestations mineures

██ Pays non-arabes touchés par un mouvement social simultanément aux révoltes arabes
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipedia

Les rebelles maintiennent la pression sur Tripoli, bastion du colonel Mouammar Kadhafi, qui dirige le pays depuis 41 ans. Ces avancées ont été orchestrées depuis la ville de Zaouïa, située à environ 50 kilomètres de Tripoli.

21 août 2011. – L’une des dernières conquêtes de la rébellion serait une base militaire qui défendait Tripoli contre les assauts des rebelles, dans l’ouest de la capitale. Ces derniers sont en train de s’y approvisionner en armes et en munitions, ont affirmé des journalistes d’agences de presse.

Les rebelles disent également contrôler trois circonscriptions de la capitale libyenne. Ils se seraient emparés de ces positions à la suite de combats, dans la nuit de samedi à dimanche, lors de la seconde bataille de Tripoli.

Ces avancées ont été orchestrées depuis la ville de Zaouïa, qui avait été capturée par les rebelles à la fin du mois de février.

Mais les forces fidèles au guide de la Révolution semblent résister. Les rebelles affirment que leurs positions ont été bombardées à coup de roquettes et d’armes anti-aériennes. Dans un message audio diffusé samedi soir par la télévision d’État, Mouammar Kadhafi a exhorté ses partisans à écraser le soulèvement. Il a qualifié les rebelles de « rats » et de « traitres ». De même dimanche, son fils, Seif al-Islam, a assuré lors d’un discours télévisé que le gouvernement n’abandonnera pas les combats, alors que son père assure qu'il ne renoncera pas au pouvoir et est persuadé de l'emporter. Il affirme qu'il restera à Tripoli jusqu'au bout, et demande au peuple libyen de se rendre dans la capitale afin de la libérer.

Sur le plan diplomatique les rebelles enregistrent une nouvelle victoire. L'agence de presse tunisienne Tunis Afrique Presse annonce que le gouvernement tunisien a officiellement reconnu le Conseil national de transition en tant que représentant légitime du peuple libyen.

Voir aussi

 

Situation au 21 août
  Villes sous contrôle du régime de Kadhafi

  Poursuite des combats ou situation confuse

  Villes contrôlées par les insurgés

Sources



  •   Page « Libye » de Wikinews. L'actualité libyenne dans le monde.