Microsoft condamné pour abus de position dominante en Corée du Sud


Publié le 7 décembre 2005
Microsoft a été condamné aujourd'hui à 32 millions de dollars d'amende pour abus de position dominante par l'autorité de régulation de Corée du Sud, la Fair Trade Commission.

L'objet du litige est l'intégration au système d'exploitation grand public Windows XP du logiciel de messagerie MSN Messenger et du lecteur multimédia Windows Media Player, ainsi que l'intégration aux systèmes d'exploitation version serveur (Windows 2000 et Windows 2003 Server) de Windows Media Service, le serveur de streaming de Microsoft.

Microsoft devra en outre fournir des versions de ses systèmes d'exploitation dénuées des logiciels incriminés, comme cela avait également été demandé par l'Union Européenne. Et cela pour une durée de 10 ans (Microsoft pourra faire une demande de révision au bout de 5 ans).

Tom Burt, vice-président de Microsoft, indique qu'il est "très deçu" par la décision de la commission et indique que sa compagnie fera appel comme elle l'avait fait avec décision de la commission européenne qui l'avait comdamné à payer 497 millions d'euros.

Sources