Microsoft poursuit un enseignant russe : protestation de Poutine et Gorbatchev



Publié le 6 février 2007
La firme Microsoft a décidé de poursuivre, en Russie, un enseignant pour usage de copies pirates d'un logiciel Microsoft sur les ordinateurs de son école. Le professeur, M. Alexander Ponosov, a plaidé non coupable et indiqué qu'il avait légalement acheté l'ordinateur sur lequel était installé le logiciel en question, qu'il ne savait pas avoir été piraté.

Le Président russe, Vladimir Poutine, a critiqué la procédure lancée par Microsoft contre l'enseignant : « [...] Il est ridicule d'arrêter un quidam pour l'utilisation d'ordinateurs [...] [Ils auraient] dû poursuivre les distributeurs, et non les utilisateurs ».

L'ancien chef soviétique, Mikhail Gorbatchev, a aussi pressé Microsoft d'abandonner les poursuites, demandant l'indulgence de la compagnie pour l'enseignant et a ajouté que ce professeur, s'il était jugé coupable, « pouvait être emprisonné dans les camps de Sibérie ».

Selon M. Gorbatchev, « de nombreuses personnes en Russie perçoivent ce cas scandaleux comme un chausse-trappe, créé par Microsoft afin de créer un précédent. »

Sources

Note du traducteur
L'article orginal sur ((en)) fournit également le lien suivant Gorbachev Asks Gates to Intervene in Piracy Case vers le forum Slashdot en date du 5 février 2007.