Ouvrir le menu principal

Mort de civils afghans : l'armée américaine reconnaît son implication

20 juin 2009. – L'armée américaine a officiellement reconnu son implication dans la mort d'Afghans civils dans la province de Farah au début de mai, aux termes d'un rapport présenté vendredi par le Commandement central (CENTCOM) américain en charge de l'opération en Afghanistan.

Selon diverses informations, des frappes aériennes américaines dans la province de Farah (ouest) auraient fait jusqu'à 140 morts et 25 blessés civils.

Le CENTCOM affirme néanmoins que les militaires américains ont fait seulement 26 morts.

L'enquête menée par le commandement « ne nie pas que des opérations aient fait plus de 26 morts », rappelle toutefois le rapport.

La veille, le ministre américain de la Défense, Robert Gates, a évoqué cet incident lors d'un point de presse, pour exhorter les militaires à se montrer plus attentifs envers la sécurité des civils dans les zones de conflits. Selon le chef du Pentagone, les militaires doivent montrer aux Afghans que les États-Unis et l'OTAN sont leurs amis et défenseurs.


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Mort de civils afghans : l'armée américaine reconnaît son implication (rapport) » datée du 20 juin 2009.

Sources