Ouvrir le menu principal

Nicolas Sarkozy accueilli sous des huées à Bayonne

Rue d'Espagne à Bayonne

2 mars 2012. – Hier, le président-candidat Nicolas Sarkozy a été l'objet de huées à Bayonne, rue d'Espagne, au Pays basque français. Très en colère, il a accusé le parti socialiste de collusion avec les membres de la gauche indépendantiste basque et d'avoir organisé la manifestation. Le président est arrivé dans l'après midi dans le centre historique de la ville. Alors, les manifestant lui ont donné une bronca. On a pu entendre « Sarko, président des riches !… Sarkozy, va-t-en ! ». Seule une petite minorité a pu dire « Sarkozy, président. » Devant cette opposition, Sarkozy s'est réfugié dans un café sous les insultes et un groupe de jeunes gens lui ont lancé des œufs. Dans le bar, il a dénoncé « la violence d'une minorité et leur comportement inadmissible ». Il s'est offusqué que « des militants socialiste s'allient avec des indépendantistes basques. » « Ici, nous sommes en France, sur le territoire de la République française, et le président de la République ira partout sur le territoire (…) Et si ça ne plaît pas à une minorité de voyous, ils devront s’y faire » a-t-il ajouté.

Le parti socialiste lui a répondu par son porte-parole, Manuel Valls, condamnant « toute forme de violence ». Il a suggéré aussi que l'équipe de Sarkozy de ne pas dissimuler « son angoisse en manipulant la réalité. »

Source


  •   Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.