Ouvrir le menu principal

OTAN : l'adhésion géorgienne retirée de l'ordre du jour

16 septembre 2009. – La question de l'adhésion de la Géorgie à l'OTAN est pratiquement retirée de l'ordre du jour, a estimé mercredi Zourab Nogaïdeli, ex-premier ministre géorgien et leader du Mouvement pour une Géorgie juste (opposition).

« J'ai bien l'impression que cette question (l'adhésion de la Géorgie à l'OTAN) ne figure plus à l'ordre du jour. Elle a disparu. Reviendra-t-elle? Qui vivra verra… », a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Kiev.

« Je pense toutefois que nous devons poursuivre la réforme de nos forces armées et la réforme du pays conformément aux standards (otaniens), mais il est parfaitement évident que personne n'admettra jamais au sein de l'Alliance un pays ayant un président dont faits et gestes sont aussi imprévisibles », a indiqué l'opposant géorgien, en ajoutant que la situation avait radicalement changé à la suite des événements d'août.

M. Nogaïdeli a exprimé la certitude que les États-Unis n'avaient pu avaliser le lancement d'une opération terrestre le 8 août 2008.

« Même pour moi, personne informée, le déclenchement d'hostilités a été une surprise totale, car un scénario d'opérations à Tskhinvali n'avait jamais été examiné… Il est évident pour moi que les USA ne pouvaient l'accepter », a poursuivi l'ex-premier ministre, ajoutant qu'il ne pouvait comprendre la logique du comportement de Saakachvili pendant cette période.


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  OTAN: l'adhésion géorgienne retirée de l'ordre du jour (Nogaïdeli) » datée du .

Sources