Ouvrir le menu principal

Ossétie du Sud : La Russie accuse la Géorgie de ne pas respecter le plan Sarkozy-Medvedev

19 janvier 2009. – « La Géorgie ne remplit pas tous les points du plan Medvedev-Sarkozy sur le règlement du conflit osséto-géorgien », a déclaré le président de la Douma[1], Boris Gryzlov rencontrant la délégation de l'APEC, présidée par Lluís Maria de Puig.

« Une concentration de forces géorgiennes dans les zones adjacentes à l'Ossétie du Sud et à l'Abkhazie a été observée, ce qui ne contribue pas à la stabilité dans la région », a indiqué M. Gryzlov, avant d'ajouter que « la position de Tbilissi débouche sur des incidents à la frontière provoquées par la partie géorgienne ».

La Russie attache également de l'importance aux questions humanitaires. Moscou continue à livrer de l'aide humanitaire aux habitants de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. « Nous avons tous été témoins que la Géorgie, qui reçoit le gaz russe en vertu des accords conclus auparavant, a pris la décision de cesser les fournitures de gaz vers l'Ossétie du Sud », a-t-il expliqué.

Le président de la Douma s'est montré indigné par le fait que la Géorgie poursuivait de bloquer les chaînes de télévision russes, ainsi que l'accès au segment russe de l'Internet. « De mon point de vue, cela ne correspond pas aux principes de la libre diffusion de l'information et aux standards démocratiques de la liberté de parole adoptés au Conseil européen », a fait savoir Boris Gryzlov.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Plan Medvedev-Sarkozy: la Géorgie ne respecte pas tous les points (Gryzlov) » datée du 19 janvier 2009.


Notes

Sources