Ouvrir le menu principal

Politique canadienne : 45 ans après son père, Justin Trudeau devient chef du PLC

Justin Trudeau, en 2009

15 avril 2013. – La trudeaumanie semble avoir frappé à nouveau au Parti libéral du Canada puisque Justin Trudeau a été élu chef avec une proportion de 80,1% des points disponibles pour l'élection du nouveau chef. Sa plus proche rivale, Joyce Murray, a reçu à peine 10,2% des points. Dans l'ordre, Martha Hall Findlay (5,7 %), Martin Cauchon (2,6 %), Deborah Coyne (0,7 %) et Karen McCrimmon (0,7 %) ont fermé la marche. Justin Trudeau prend donc la direction du Parti dont son père, Pierre Eliott Trudeau, a été le chef de 1968 à 1984. Il remplacera dès aujourd'hui à la Chambre des Communes le chef intérimaire Bob Rae qui a mené le parti depuis la démission de Michael Ignatieff au lendemain de l'élection de 2011 à l'issue de laquelle le PLC est passé comme seconde opposition au Parlement.

L'élection de Trudeau à la tête du PLC s'est faite dans le cadre d'une nouvelle façon de faire pour les libéraux canadiens qui ont tenté le vote alternatif. Dans chaque circonscription fédérale, les votants ont indiqué leur ordre de préférence parmi les candidats. À partir de ce compte, un point était alloué à chaque candidat pour chaque point de pourcentage obtenu dans la circonscription. Si un candidat recevait la plus de la moitié des points au total national des 308 circonscriptions (30800 points disponibles), il était élu chef du parti. Autrement, un nouveau tour était compté dans lequel on éliminait le candidat le moins populaire et on redistribuait les points de ce candidat à la seconde personne préférée indiquée sur chaque bulletin favorisant un candidat éliminé. Autre particularité, le vote n'était pas limité au seuls membres du parti mais à l'ensemble des personnes s'étant inscrits comme sympathisant du parti. 130774 sympathisants ont exprimé leur vote sur environ 300000 inscrits.

Le nouvel élu fera son entrée au parlement comme chef ce lundi alors qu'il participera à la période de question de la Chambre des Communes. Les autres partis ont salué l'élection d'un nouveau meneur au PLC tout en critiquant Justin Trudeau du même souffle. Les représentants des différents partis ont souligné que Trudeau n'avait pas proposé d'idées lors de la course. Thomas Mulcair ayant reçu un vote de confiance de plus de 92% au cours de cette fin de semaine, il semble que les partis d'opposition tourneront maintenant leurs efforts vers l'élection de 2015.


SourcesModifier