Ouvrir le menu principal

Portugal : Pedro Passos Coelho nommé Premier ministre

Pedro Passos Coelho succède, à 46 ans, au socialiste José Sócrates, au pouvoir depuis mars 2005.

16 juin 2011. – La nomination de Pedro Passos Coelho intervient dix jours après sa victoire aux élections législatives. Selon lui, le pays va affronter deux « terribles années » de profonde récession avec un taux de chômage record avant de pouvoir renouer avec la croissance. « Il n'y a pas d'alternative à cela », déclare le nouveau Premier ministre au Financial Times.

La semaine dernière, le président de la République Aníbal Cavaco Silva avait souhaité que le gouvernement soit investi « le plus rapidement possible » afin de permettre à M. Passos Coelho de représenter le pays au prochain Conseil européen prévu les 23 et 24 juin à Bruxelles.

Ce nouveau gouvernement devrait être d'alliance avec la formation de centre-droit CDS-PP[1] qui a remporté la majorité absolue en voix et en siège lors des dernières élections. Celui-ci aura comme objectif d'appliquer les engagements pris en contrepartie d'une aide de 78 milliards d'euros du Fonds monétaire international et de l'Union européenne afin que le pays ne connaisse pas la même situation que la Grèce actuellement et puisse se financer de nouveau sur les marchés en 2013. La nouvelle coalition disposera d'une majorité absolue au Parlement.

Le Portugal a connu une série de manifestations anti-gouvernementales liées à la récession économique et à l'austérité budgétaire que connaît le pays depuis 2009. Ces difficultés ont d'ailleurs conduits à la démission du gouvernement le 23 mars après le rejet d'un plan d'austérité par les députés. Le pays est en effet lourdement endetté et a fini l'année 2010 en récession avec un déficit public à 9,1 % du PIB[2] et un chômage à plus de 11 %. La Commission européenne prévoit quant à elle en 2011 une récession de 2,2 % du PIB, ramenée à 1,8 % en 2012.

Notes

Sources




  •   Page « Portugal » de Wikinews. L'actualité portugaise dans le monde.