Recherche de l'Airbus-330 : des débris d'avion découverts par l'aviation brésilienne

Publié le 2 juin 2009
Des objets métalliques qui pourraient être les débris de l'Airbus-330-200 d'Air France qui a disparu lundi au-dessus de l'Atlantique avec 228 personnes à bord (216 passagers et 12 navigants) ont été découverts mardi par l'aviation brésilienne, rapporte le journal brésilien Globo se référant à l'armée de l'air.

Cette information confirme la déclaration d'un résident de l'archipel Fernando de Noronha, à 350 km au nord-est des côtes brésiliennes, qui avait annoncé avoir vu des objets métalliques non loin des îles.

Parti dimanche de Rio de Janeiro, à 22 h 00 GMT, l'Airbus A-330 devait se poser à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle de Paris à 09 h 10 GMT. L'avion a disparu des écrans radars trois heures et demie après le décollage. Un message automatique a été reçu à 4 h 14 GMT indiquant une panne de circuit électrique à bord de l'appareil. Les contrôles aériens brésilien, africain, espagnol et français ont tenté en vain d'établir le contact avec le vol AF447. Selon Air France, l'avion a traversé la zone de turbulences violentes[1].


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Recherche de l'Airbus-330 : des débris d'avion découverts par l'aviation brésilienne » datée du 2 juin 2009.
Notes

Sources



  •   Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.

Wikipédia propose une ou plusieurs pages encyclopédiques : Vol 447 Air France sous licence Creative Commons