Ouvrir le menu principal

Royaume-Uni : le bébé royal avant la fin de la semaine ?

Royal Coat of Arms of the United Kingdom-Lion.svgNaissance royaleRoyal Coat of Arms of the United Kingdom-Crest.svg
Duchess and Duke of Cambridge.JPG
Catherine Middleton et le prince William, le 15 juin 2013.
Les derniers articles
Interprojet

18 juillet 2013. – Même la reine, Élisabeth II, s'impatiente de la venue de son futur arrière-petit-enfant. Elle a confié qu'elle espérait que le bébé arriverait vite car elle part « en vacances la semaine prochaine ». Le palais de Buckingham avait toujours affirmé que l'accouchement de Catherine Middleton était prévu pour « mi-juillet » ce qui avait conduit les journalistes londoniens et britanniques à présenter la date du 13 juillet comme le « Jour J ». La déclaration, lundi dernier, de l'épouse du Prince Charles, Camilla Parker-Bowles, que l'accouchement pourrait avoir lieu « d'ici la fin de la semaine » avait constitué la déclaration la plus précise jamais obtenue par les journalistes couvrant cette future naissance.

Les journalistes, désormais massés face à la maternité où Kate doit accoucher, attendent cette naissance avec impatience. Une impatience qui a entraîné à de nombreuses reprise de fausses annonces de l'accouchement, à tel point que le palais de Buckingham a promis aux journalistes d'envoyer un communiqué dès l'entrée de Kate à la maternité ainsi que d'afficher l'acte de naissance au niveau des grilles de Buckingham. Mais l'attente des journalistes qu'ils ont baptisé « The Great Kate Wait » et « The Pregnant Pause » ne sera peut-être pas si courte que cela, la mère de Kate aurait déclaré que son petit-enfant sera du signe du Lion (du 22 juillet au 22 août). Mais plus encore c'est l'attitude de Kate, qui est retournée chez ses parents à plus d'une heure de Londres qui laisse penser que la naissance n'est pas si proche.

Une naissance bonne pour l'économie britannique

Cette annonce de naissance ne fait pas que des heureux au niveau des journalistes, le secteur du tourisme est lui aussi en pleine explosion. Les réservations de vol en direction de la capitale ont augmenté de 17 % la semaine dernière et les réservations d'hôtel de 13 %. Le site Lastminute.com prévoit une augmentation de 30 % du chiffres d'affaires des commerces et hôtels londoniens dans la période précédant et suivant la naissance. Les réservations d'Italiens à destination de la capitale ont bondi de 118 % et de seulement 12 % pour les Français.

Londres, qui avait déjà largement profité du mariage de Kate et William en avril 2011, suivi par plus de 2 milliards de personnes, puis des Jeux olympiques et du Jubilé de la reine l'année dernière devrait donc continuer à attirer encore plus de touristes cette année avec cette naissance. L'an dernier environ 31 millions de touristes ont visité le pays et l'objectif affiché par le gouvernement britannique est d'atteindre les 40 millions vers 2020.

SourcesModifier